Publicité

QUESTION D'ACTU

Allergies, eczéma, asthme

Pourquoi sucer la tétine de votre enfant est bénéfique pour sa santé

Nettoyer la tétine de son enfant avec sa salive permettrait de réduire les risques d’allergies, d’eczéma et d’asthme. Explications.

Pourquoi sucer la tétine de votre enfant est bénéfique pour sa santé RobHainer/iStock

  • Publié 20.11.2018 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour de nombreux parents, c’est un geste devenu rituel : celui de passer sous l’eau claire, voire même de stériliser la tétine de leur bébé dès qu’elle est tombée par terre. Ils pensent ainsi sans doute les prémunir contre tout risque de maladie ou d’allergie.

D’après une nouvelle étude présentée à la réunion scientifique annuelle de l'American College of Allergy, Asthma and Immunology (ACAAI), c’est pourtant loin d’être la solution la plus efficace. Pour renforcer les défenses immunitaires de son bambin, mieux vaudrait en effet nettoyer la tétine avec sa propre salive en la suçant.

Une transmission de micro-organismes sains par les parents

Une solution pas très appétissante, mais qui a fait ses preuves, affirment des chercheurs du Henry Ford Health System, à Détroit. Ils ont en effet constaté une réponse allergique plus faible chez les enfants dont la tétine était sucée par les parents.

"Nous avons interrogé 128 mères de nourrissons à plusieurs reprises au cours d'une période de 18 mois et leur avons demandé comment elles avaient nettoyé la sucette de leur enfant", explique dans un communiqué l’allergologue Eliane Abou-Jaoude, membre de l'ACAAI et auteure principale de l'étude. "Nous avons remarqué que les enfants de mères qui suçaient les tétines présentaient des taux d'Immunoglobuline E plus bas." L'immunoglobuline E (IgE) est un anticorps naturellement impliqué dans la réaction allergique. Hormis quelques exceptions, un niveau élevé d’IgE indique un risque plus élevé d’allergies et d’asthme allergique.

Sur les 128 mères ayant participé à plusieurs entretiens, 58% ont déclaré que leur enfant utilisait actuellement la tétine. Parmi elles, 41% ont déclaré la nettoyer par stérilisation, 72% ont déclaré la laver à l’eau et 12% ont déclaré la nettoyer avec leur salive.

"Nous avons constaté que la succion de la tétine par les parents était liée à la suppression des taux d'IgE commençant aux environs de 10 mois et se poursuivant pendant 18 mois", commente le Dr Edward Zoratti, allergologue et co-auteur de l'étude. "D'autres recherches sont nécessaires, mais nous croyons que l'effet pourrait être dû au transfert de microbes bénéfiques pour la santé de la bouche des parents", poursuit-il, précisant qu’il est encore trop tôt pour savoir si cette baisse de production d'IgE observée chez ces enfants se poursuivra dans les années à venir.

"Nous savons que l'exposition à certains micro-organismes au début de la vie stimule le développement du système immunitaire et peut protéger contre les maladies allergiques plus tard", continue le Dr Abou-Jaoude. "La succion de la tétine par les parents peut être un exemple de la façon dont ils peuvent transmettre des micro-organismes sains à leurs jeunes enfants. Notre étude indique une association entre les parents qui tètent la tétine de leur enfant et les enfants ayant des taux d'IgE plus faibles, mais cela ne signifie pas nécessairement que la succion de la tétine provoque une diminution des IgE."

Un risque d’eczéma réduit de 63%

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs constatent une diminution du risque allergique chez les enfants dont la tétine est sucée par les parents.

En 2013, une étude publiée dans la revue Pediatrics et portant sur 184 nouveau-nés suédois à forts risques d'allergies était parvenue à une conclusion similaire. À l’âge de 6 mois, 65 parents avaient déclaré nettoyer les tétines avec leur salive, les autres parents nettoyaient la tétine avec de l’eau. Résultat, l'examen des enfants à 18 mois a montré que ceux dont les tétines avaient été "nettoyées" dans la bouche des parents avaient vu leurs risques d’eczéma diminuer de 63% et celui d’avoir de l’asthme réduit de 88%. Pour les auteurs de l'étude, ce phénomène était "probablement dû à une stimulation précoce du système immunitaire de l'enfant par les germes transmis dans la salive de son parent".

Toutefois, prévenaient-ils, ce passage de la tétine de la bouche du parent à celle du bébé n’est pas toujours sans risque. Cela "peut, par exemple, transmettre des maladies comme l’herpès ou le virus respiratoire syncytial".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité