Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychiatrie

Stress post-traumatique : la MDMA aurait un incroyable potentiel pour le traiter

Des patients souffrant de stress post-traumatique ont guéri grâce à la prise encadrée de MDMA, une molécule actuellement consommée comme une drogue (ecstasy), très dangereuse pour la santé.  

Stress post-traumatique : la MDMA aurait un incroyable potentiel pour le traiter portokalis / istock

  • Publié 31.10.2018 à 20h10
  • |
  • |
  • |
  • |


La MDMA aurait un incroyable potentiel pour traiter le syndrome de stress post-traumatique, et plus largement les maladies mentales, selon la plus grande étude jamais réalisée sur le sujet. Egalement connu sous le nom d’ecstasy, la MDMA est actuellement consommée illégalement en tant que drogue dure. Prise hors cadre médical, elle est extrêmement dangereuse pour la santé, et peut même être mortelle. 

L'essai comprenait 28 adultes atteints de stress post-traumatique, qui n’avaient pas du tout été traités pour leur pathologie jusqu’alors. Après trois séances préparatoires de 90 minutes avec des thérapeutes, chaque participant a pris, soit une dose élevée de 100 ou 125 mg de MDMA, soit une faible dose de 40 mg.

Séances de psychothérapie

Dans la deuxième configuration, la prise de drogue se faisait au début de séances de psychothérapie. Ni les participants, ni les thérapeutes ne connaissaient les doses administrées. En utilisant une configuration similaire à celle des expériences pionnières de psychothérapie assistée par la psilocybine et le LSD des années 1950-1970, les séances n'étaient pas structurées, et basées sur l'expérience plutôt que sur la discussion.

"Les thérapeutes n'ont pas suivi d'ordre du jour et sont restés curieux, ouverts et attentifs à l'expérience du participant, pour un créer un sentiment de sécurité et développer leur confiance", précisent les auteurs. "Les résultats de l'étude indiquent que ce traitement a le potentiel d'améliorer grandement la vie des personnes souffrant du syndrome de stress post-traumatique, quelle que soit la source de leur traumatisme", a déclaré Marcela Otalora, directrice de l’étude. "Après le traitement, une grande majorité de nos participants ont déclaré qu'ils se sentaient plus joyeux et plus compétents", ajoute-t-elle.

Un mois après la fin des séances, 42,9% des personnes qui avaient ingéré la plus forte dose de MDMA ne souffraient plus de stress post-traumatique. En comparaison, c’était aussi le cas pour 33,3 % des patients ayant reçu la plus faible dose de MDMA. Une diminution des symptômes a été observée jusqu'à un an après le début de l'expérience, dans les deux groupes. 

"Thérapie révolutionnaire"

La FDA a même qualifié ce processus de "thérapie révolutionnaire" pour le syndrome de stress post traumatique. L’état de stress post-traumatique est un état se caractérisant par le développement de symptômes spécifiques faisant suite à l'exposition à un événement traumatique dans un contexte de mort, de menaces de mort, de blessures graves ou d’agression sexuelle. Extrêmement handicapant, cet état peut être particulièrement sévère ou prolongé dans le temps lorsque l’événement traumatique est lié à une activité humaine (p. ex.: torture, viol), voire ne jamais guérir.  

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité