Publicité

QUESTION D'ACTU

Sport

Chez les personnes âgées, l'activité physique diminue la mortalité

L'activité physique serait particulièrement bénéfique chez les personnes âgées fragilisées.

Chez les personnes âgées, l'activité physique diminue la mortalité Halfpoint / istock

  • Publié 20.10.2018 à 09h42
  • |
  • |
  • |
  • |


Des experts en gériatrie ont démontré que l'activité physique pourrait être l'un des meilleurs moyens de diminuer la mortalité des personnes âgées fragiles. "Le but était d’étudier l’association entre l'activité physique, la fragilité et la mortalité des personnes âgées (par maladies cardiovasculaires et toutes causes confondues)", expliquent-ils en préambule.

Evaluer la fragilité

Chez les doyens, la fragilité est évaluée via la force, l'équilibre, l'agilité, la vitesse de marche et la masse musculaire. 3 896 Espagnols âgés de 60 ans et plus ont participé à l’étude. Tous vivaient chez eux. Les chercheurs ont évalué le degré d'activité physique des participants en leur demandant tout simplement s'ils étaient actifs ou inactifs pendant leur temps libre, une ou plusieurs fois par mois.

12% de la cohorte a déclaré éprouver de la fatigue, 7% avaient une faible résistance, 4% avaient de la difficulté à marcher, 2% avaient perdu du poids récemment, et 2% étaient malades. Au cours d’une période de suivi de 14 ans, 1 801 participants sont décédés (46% de leur nombre total), dont 672 à la suite de maladies cardiovasculaires.

Compensation

Comparativement à l'inactivité physique, l'activité physique était associée à une baisse statistiquement significative de la mortalité toutes causes confondues. Comparativement aux participants qui étaient robustes et physiquement actifs, ceux qui étaient fragiles et inactifs présentaient le taux de mortalité toutes causes confondues le plus élevé. Cependant, le ratio de risque pour la mortalité toutes causes confondues chez les personnes fragiles qui étaient actives physiquement était comparable à celui des participants un peu moins fragiles et inactifs. Tous les résultats étaient semblables pour la mortalité due aux maladies cardiovasculaires.

"L'activité physique pourrait compenser en partie le risque accru de mortalité associée à la fragilité chez les personnes âgées", concluent les chercheurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité