Publicité

QUESTION D'ACTU

Diabète de type 2

Obésité : les patients diabétiques ont intérêt à recourir à la chirurgie bariatrique

Les personnes obèses et diabétiques gagneraient à recourir à la chirurgie bariatrique. Voici pourquoi. 

Obésité : les patients diabétiques ont intérêt à recourir à la chirurgie bariatrique CreativaImages / istock

  • Publié 23.10.2018 à 10h04
  • |
  • |
  • |
  • |


La chirurgie bariatrique permettrait de réduire le risque cardiovasculaire à 5 ans des diabétiques obèses, selon une nouvelle étude publiée dans le JAMA."Les maladies macrovasculaires sont l'une des principales causes de mortalité chez les patients atteints de diabète de type 2, et la prise en charge médicale, y compris les modifications du mode de vie, peut ne pas réussir à réduire le risque", indiquent au préalable les auteurs.

La chirurgie bariatrique est un type de chirurgie consistant à restreindre l'absorption des aliments, diminuant, de fait, l'apport calorique journalier. Dans cette recherche, 5301 patients obèses atteints de diabète de type 2 se sont soumis à une chirurgie bariatrique, et 14 934 patients témoins n’ont subi aucune intervention. Après analyse, la chirurgie bariatrique a été associée à un risque significativement plus faible d'événements macrovasculaires au bout de cinq ans de suivi (2,1% vs 4,3% à cinq ans).

Angine de poitrine ou infarctus du myocarde

Une maladie macrovasculaire affecte les gros vaisseaux, et peut faire par exemple courir le risque d’une angine de poitrine, d’un infarctus du myocarde ou d'un accident vasculaire cérébral. A la fin de l’expérience, 106 événements macrovasculaires ont été observés chez des patients ayant subi une intervention chirurgicale (dont 37 événements cérébrovasculaires et 78 événements coronariens sur une période médiane de 4,7 ans) et 596 chez les patients témoins (dont 227 événements cérébrovasculaires et 398 événements coronariens sur une période médiane de 4,6 ans).

La chirurgie bariatrique a aussi été associée à une incidence plus faible d'événements macrovasculaires à 5 ans (2,1% dans le groupe chirurgical contre 4,3% dans le groupe non chirurgical), ainsi qu'à une incidence moindre de maladie coronarienne (1,6% dans le groupe chirurgical contre 2,8% dans le groupe non chirurgical).

Discuter avec les patients

L'incidence des maladies vasculaires cérébrales n'était en revanche pas significativement différente d'un groupe à l'autre sur la même période. "Dans cette étude observationnelle portant sur des patients atteints de diabète de type 2 et d'obésité grave, la chirurgie bariatrique a été associée à un risque moindre de complications macrovasculaires", expliquent donc les auteurs. "Les professionnels de la santé devraient faire participer les patients atteints d'obésité grave et de diabète de type 2 à une discussion sur le rôle potentiel de la chirurgie bariatrique dans la prévention des événements macrovasculaires", concluent-ils.

Chaque année, le nombre de personnes obèses augmente à travers le monde. D’après des chercheurs danois et britanniques, 22% de la population mondiale pourrait être obèse en 2045 si la situation ne change pas. Dans certains pays, ce taux pourrait être largement supérieur.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité