Publicité

QUESTION D'ACTU

Sexualité

Erections, orgasmes, performances, désir : le yoga améliore la vie sexuelle

Diverses études ont été menées afin d’évaluer l’influence du yoga sur l’activité sexuelle. Celles-ci sont unanimes : le yoga l’améliore, tant chez les femmes que chez les hommes.

Erections, orgasmes, performances, désir : le yoga améliore la vie sexuelle fizkes/iStock

  • Publié 15.09.2018 à 12h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Les bienfaits du yoga sont connus de longue date. Des études ont démontré que le yoga, discipline millénaire, aurait des avantages tant physiques que psychiques. Sa pratique soulagerait le stress et l’anxiété de manière durable, limiterait les symptômes de l’asthme ou encore réduirait l’apparition de troubles cognitifs chez les séniors.

Une étude parue dans le Journal of Sexual Medicine a montré que le yoga améliore de manière significative la pratique sexuelle chez les femmes. Quarante femmes ont fait état de leur vie sexuelle avant et après les sessions de yoga pendant douze semaines. Résultat : trois femmes sur quatre, dont toutes les femmes de plus de 45 ans, ont noté une amélioration de leur activité sexuelle après les entraînements.

Le yoga bénéfique pour la vie sexuelle tant des femmes que des hommes

Concernant les hommes, une étude menée par le Dr. Vikas Dhikav, neurologue de l’hôpital du Dr. Ram Manohar Lohia Hospital à New Delhi (Inde), a révélé que le yoga présente autant de bienfaits. Après douze semaines d’exercices, les chercheurs ont constaté des améliorations dans tous les aspects de la satisfaction sexuelle des hommes : "désir, satisfaction sexuelle, performance, confiance, synchronisation du partenaire, érection, contrôle de l'éjaculation et orgasme". En outre, les chercheurs se sont rendus compte que le yoga est une alternative pour traiter l’éjaculation précoce.

Maintenant que l’on sait que le yoga améliore effectivement l’activité sexuelle, reste à savoir comment ? La chercheuse Dr Brotto et ses collègues du département gynécologique et obstétrique de l’Université de British Columbia (Canada) ont étudié les recherches existantes sur le sujet. Il ressort que le yoga régule l’attention, la respiration et l’activité nerveuse parasympathique, c'est-à-dire qu'il active la partie du système nerveux qui contrôle la fréquence cardiaque. Sa pratique permet également de diminuer l'anxiété et le stress. "Tous ces effets sont associés à des améliorations de la réponse sexuelle", décrypte-t-elle.

Privilégier les positions qui stimulent la région pelvienne

Le Dr Brotto s’est également intéressée au Moola bandha, une pratique consistant à jouer sur les muscles du périnée à travers différents exercices. "Moola bandha est une contraction périnéale qui stimule le système nerveux sensoriel et le système nerveux autonome dans la région pelvienne et, par conséquent, renforce l'activité parasympathique dans le corps", écrit la chercheuse.

Concrètement, cela signifie que le Moola bandha du yoga permet de diminuer la douleur durant les périodes de menstruation, la douleur à l'accouchement et les difficultés sexuelles chez les femmes, ainsi que le traitement de l'éjaculation précoce et le contrôle de la sécrétion de testostérone chez les hommes.

Être à l'écoute de son corps

Une autre position, celle de bhekasana, la position de la "grenouille", active également la région pelvienne et en renforce les muscles. En plus d'améliorer l'expérience sexuelle, cette posture peut aider à soulager les symptômes de vestibulodynie, ou la douleur dans le vestibule du vagin, ainsi que le vaginisme, qui est la contraction involontaire des muscles vaginaux qui empêche les femmes d'avoir des rapports sexuels avec pénétration.

Grâce à ces exercices, note Dr Brotto, "les femmes ont tendance à être plus à l’écoute de leur corps, ce qui a tendance à augmenter de l'affirmation de soi, et peut-être des désirs sexuels."

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité