Publicité

QUESTION D'ACTU

Avancée médicale

Alopécie : des chercheurs découvrent comment stimuler la repousse des cheveux

Des chercheurs coréens viennent de mettre au point un photostimulateur flexible et portable capable de stimuler la croissance des poils. Cette nouvelle invention pourrait permettre aux millions de femmes et d’hommes souffrant d’alopécie de recouvrer en partie leur chevelure.

Alopécie : des chercheurs découvrent comment stimuler la repousse des cheveux ruigsantos/iStock

  • Publié 16.09.2018 à 10h29
  • |
  • |
  • |
  • |


En France, on estime à 10 millions le nombre d’hommes et à 2 millions de femmes les personnes souffrant d’alopécie, c’est-à-dire d’une chute partielle ou totale des cheveux ou des poils. Pouvant entraîner des complexes et un mal-être profond, l’alopécie fait l’objet depuis plusieurs années de nombreuses études de la part de scientifiques. Tous cherchent à stimuler la repousse des poils et cheveux, sinon à retarder leur chute.

Une nouvelle prouesse technologique pourrait justement aider les personnes souffrant d’alopécie à recouvrer une partie de leur chevelure. Des chercheurs coréens ont en effet mis au point un photostimulateur flexible et portable capable de stimuler le follicule pileux. Ils livrent leurs résultas dans la revue ACS Nano.

Une technologie plus petite qu’un timbre-poste

Parmi les traitements jusqu’ici existants contre l’alopécie, figure l’irradiation de la zone chauve par un laser afin d’entraîner la prolifération des cellules pileuses. Problème : ce traitement, réalisable en institut ou clinique, est coûteux, et n’est surtout pas adapté pour un usage domestique.

La technologie mise au point par le Pr Keon Jae Lee et son équipe de l’Institut coréen de science et de technologie (KAIST) est pour sa part flexible et portable. Elle est composée d’un réseau ultramince de 900 diodes électroluminescentes verticales flexibles (μLED) de couleur rouge. L’ensemble du dispositif s’adapte sur une puce "légèrement plus petite qu’un timbre-poste" et ne mesure que 20 micromètres d’épaisseur. Elle peut supporter jusqu’à 10 000 cycles de flexion inflexion.

Si cette nouvelle technologie est intéressante, c’est aussi parce qu’elle est composée de μLED rouges qui ne peuvent chauffer suffisamment pour endommager la peau humaine. Elles sont aussi écologiques car elles utilisent 1 000 fois moins d’énergie qu’un laser photothérapeutique traditionnel.

Un test prometteur sur des souris

En laboratoire, les chercheurs ont testé leur dispositif sur le dos rasé de souris. Après 20 jours de traitement une fois par jour pendant 15 minutes, les souris ont recouvré leur fourrure bien plus rapidement que les souris rasées n’ayant reçu aucun traitement ou qui recevaient des injections de minoxidil favorisant la croissance des cheveux. Les souris testées avec les μLED ont aussi vu leurs poils repousser sur une zone plus large. Leurs poils étaient considérablement plus longs. 

Si d’autres tests sont encore nécessaires avant une éventuelle autorisation de mise sur le marché pour les humains, ce dispositif est prometteur et laisse espérer aux personnes souffrant d’alopécie un traitement à domicile, efficace et peu coûteux.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité