Publicité

QUESTION D'ACTU

Alopécie

Calvitie : des chercheurs ont mis au point différentes techniques pour stimuler la repousse des cheveux

En France, 10 millions d’hommes et 2 millions de femmes souffrent d'alopécie, c'est à dire d'accélération de la chute des cheveux ou des poils. Un problème sérieux qui peut entraîner des complexes et un mal-être profond. Les scientifiques ont mis au point plusieurs traitements pour stimuler la repousse du cheveu. Une molécule trouvée dans les frites McDonald's serait même efficace. Explications. 

Calvitie : des chercheurs ont mis au point différentes techniques pour stimuler la repousse des cheveux ia__64/Epictura

  • Publié 10.02.2018 à 10h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Perdre plus de 150 cheveux par jour est considéré comme anormal. La calvitie est généralement héréditaire et ses premiers signes peuvent se manifester dès la vingtaine, sur le dessus de la tête, le front ou les tempes. Avec le temps, les chercheurs ont mis au point plusieurs techniques, traitements et opérations pour stimuler la repousse des cheveux ou au moins, combler les zones en déficit.

Les traitements médicamenteux

Disponible sans ordonnance, le minoxidil est le traitement le plus utilisé. Au départ, il avait été mis au point contre l’hypertension artérielle. Puis des scientifiques ont constaté qu’il stimulait la pousse des cheveux. En revanche, ces derniers repoussent beaucoup plus fins qu’avant et il peut provoquer des baisses de tension importantes.

Autre médicament possible, celui utilisé par le président Donald Trump : le finastéride. Sous forme de médicament oral, le finastéride était d’abord utilisé pour l’hypertrophie bénigne de la prostate. Il est approuvé depuis 1998 pour traiter la calvitie. Il fait cependant l’objet d’une surveillance des autorités sanitaires européennes. En cause, ses effets secondaires : baisse de la libido, troubles de l’érection et troubles de l’éjaculation ont été observés. De plus, une vidéo virale révèle que la couverture chevelue de Trump n'est pas aussi épaisse qu'espéré.

Et pour les femmes ?

Les femmes, aussi concernées par la calvitie, bien que dans une moindre mesure, peuvent utiliser du spironolactone. Cette molécule bloque les hormones qui jouent un rôle dans la chute de cheveux. 

La chirurgie 

Il existe également quelques méthodes chirurgicales pour lutter contre la calvitie. D’abord, la microgreffe ou "restauration capillaire". Son principe est simple : prélever des cheveux encore sains, principalement au niveau de la couronne de la tête (ici, on dit qu’ils sont "éternels"), puis les greffer sur les zones dégarnies. Cette technique est très prisée aux Etats-Unis. En 2016, plus de 133 000 personnes y ont eu recours selon la Société internationale de chirurgie de restauration capillaire (ISHRS). Soit 18% de plus que l’année précédente. 

Il existe aussi la technique de la bandelette. Le principe consiste à prélever une fine bande de cuir chevelu sur l’arrière du crâne pour réimplanter chaque follicule sur la région à courir. Ces deux types d’opération sont efficaces mais elle nécessitent du temps et de argent. En moyenne, chaque opération dure deux à trois heures et coûtent plusieurs milliers d’euros. 

Si toutes ces solutions ne vous conviennent pas, sachez qu’une récente étude démontre en quoi un produit chimique utilisé dans les frites McDonald’s aiderait à la repousse des cheveux. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité