Publicité

QUESTION D'ACTU

Infarctus du myocarde

Douleurs thoraciques : cet examen examen non invasif réduit la mortalité

La coronographie par tomodensitométrie est un examen médical non invasif qui permet de prendre des clichés du cœur en mouvement et des grands vaisseaux. Elle diagnostique les coronaropathies (maladies du cœur) et les infarctus du myocarde.

Douleurs thoraciques : cet examen examen non invasif réduit la mortalité eggeeggjiew / stock

  • Publié 04.09.2018 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Bien que la coronarographie par tomodensitométrie (CTA) améliore la certitude diagnostique dans l'évaluation des patients souffrant de douleurs thoraciques, son effet sur les résultats cliniques à 5 ans était jusqu’ici inconnu.

Pour pallier ce manque de donnée, les chercheurs ont assigné au hasard 4146 patients souffrant de douleurs thoraciques à des soins standard plus CTA (2073 patients) ou à des soins standard seuls (2073 patients). Les résultats cliniques ont été analysés sur une période de 3 à 7 ans. Le principal critère d'évaluation était le décès suite à une maladie coronarienne ou un infarctus du myocarde.

Clichés du cœur en mouvement et des grands vaisseaux

Invasive, la coronarographie est l’examen de référence pour l’exploration anatomique des artères coronaires. Elle implique de ponctionner une artère et est actuellement la procédure hospitalière la plus réalisée dans les pays occidentaux chez les patients de plus de 65 ans. Plus d’un million de procédures ont été faites aux États-Unis depuis 1993. En France, en 2007, 260 000 coronarographies ont été pratiquées, aboutissant à 120 000 angioplasties coronaires, dont 45% avec mise en place de stents actifs. 

Non invasive, la coronographie par tomodensitométrie permet de prendre des clichés du cœur en mouvement et des grands vaisseaux.

Utilisation de la CTA en plus des soins standards

"Dans cet essai, l'utilisation de la CTA en plus des soins standards chez les patients présentant des douleurs thoraciques stables a entraîné un taux de décès par coronaropathie ou infarctus du myocarde significativement inférieur à celui des soins standard seuls, sans entraîner un taux significativement plus élevé de coronarographie ou de revascularisation coronarienne (1)", indiquent les auteurs.

Bien que les taux de coronarographie invasive et de revascularisation coronarienne étaient plus élevés dans le groupe CTA que dans le groupe de soins standards au cours des premiers mois de suivi, les taux globaux étaient semblables à 5 ans. Une coronarographie invasive a été effectuée chez 491 patients du groupe CTA et chez 502 patients du groupe de soins standards. Une revascularisation coronarienne a été effectuée chez 279 patients du groupe CTA et chez 267 patients du groupe de soins standard. Cependant, un plus grand nombre de traitements préventifs ont été amorcés chez les patients du groupe CTA, tout comme un plus grand nombre de traitements antiangineux (2).

1) La revascularisation du muscle cardiaque (myocarde) définit l’ensemble des gestes thérapeutiques qui, en rétablissant un flux satisfaisant dans les artères nourricières du cœur – les coronaires–, visent à restaurer l’apport en oxygène du muscle cardiaque.

2) Médicament utilisé dans le traitement de l'insuffisance coronarienne (défaut d'irrigation du muscle cardiaque par les artères coronaires). 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité