Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque cardiovasculaire

Diabète : voici comment réduire les risques d’infarctus et d’accident cardiovasculaire

Bien traiter le diabète et les facteurs de risque associés permet de réduire le risque d’infarctus et d’accident cardiovasculaire. C’est démontré.

Diabète : voici comment réduire les risques d’infarctus et d’accident cardiovasculaire simpson33/istock

  • Publié 25.08.2018 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine, un traitement bien adapté et l’absence de tabagisme peuvent réduire de manière très importante le risque aggravé de maladie cardiovasculaire inhérent au diabète de type 2. Dans certains cas, le sur-risque pourrait même disparaître.

Une étude en vie réelle

L’étude est basée sur les données du registre national suédois du diabète. Environ 300 000 personnes atteintes de diabète de type 2 ont été suivies sur la période 1998-2014. Ces patients ont été comparés à cinq fois plus de sujets témoins appariés selon le sexe et l’âge dans la population générale. 

Selon cette vaste étude, chez certaines personnes atteintes de diabète de type 2, le risque de décès prématuré, de crise cardiaque (infarctus du myocarde) et d'accident vasculaire cérébral est augmenté de moins de 10% par rapport à celui de la population générale.

À l'autre extrémité du spectre, il y a des personnes atteintes de diabète de type 2 qui présentent un risque de crise cardiaque, d'insuffisance cardiaque et d'accident vasculaire cérébral (AVC) dix fois plus élevé que le groupe témoin. Par contre, le risque d'insuffisance cardiaque dans ce groupe serait de 45% plus élevé que dans le groupe témoin.

5 facteurs de risque à contrôler

Un aspect crucial qui différencie ces 2 groupes opposés est la manière dont un certain nombre de facteurs de risque sont contrôlés par la prise adaptée de médicaments et l’absence de tabagisme.

Ces facteurs sont la pression artérielle, la glycémie à long terme, le statut lipidique (cholestérol, fractions du cholestérol et triglycérides dans le sang), la fonction rénale et le tabagisme. Le tabagisme s'est révélé être le facteur de risque le plus important de décès prématuré, tandis que le taux de glycémie élevé était le facteur le plus dangereux pour les infarctus du myocarde et les accidents vasculaires cérébraux.

Un risque précoce d’insuffisance cardiaque

Selon Aidin Rawshani, auteur de l'article et chercheur à l’Institut de médecine, Académie Sahlgrenska, Suède : "En optimisant ces cinq facteurs de risque, qui peuvent tous être modifiés, vous pouvez aller très loin. Nous avons montré que les risques peuvent être considérablement réduits et, dans certains cas, peuvent même être éliminés". 

"L'étude montre également que le risque de complications, en particulier d'insuffisance cardiaque, est le plus élevé chez les moins de 55 ans. Il est donc important de vérifier et de traiter ses facteurs de risque si vous êtes plus jeune avec le diabète de type 2."

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité