Publicité

QUESTION D'ACTU

Capteur Eversense

Diabète : un capteur implanté dans l’avant-bras mesure le taux de glucose en continu

La capteur Eversense s'implante sous la peau de l'avant-bras pour six mois. Ce nouveau dispositif permettant de surveiller en continu le taux de glucose dans le sang a été testé avec succès auprès de 36 patients souffrant de diabète de type 1.

Diabète : un capteur implanté dans l’avant-bras mesure le taux de glucose en continu Istock / Fascinadora

  • Publié 25.06.2018 à 16h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Le capteur Eversense, un nouveau dispositif permettant de surveiller en continu le taux de glucose dans le sang, a été testé avec succès auprès de 36 patients souffrant de diabète de type 1. Les capteurs ont été implantés sous la peau de l’avant-bras des membres de la cohorte pendant 6 mois, sans qu’aucun effet secondaire majeur n’ait pu être déploré.  

L'insertion et le retrait de l’avant bras se font au cabinet médical

Jusqu’ici, les outils permettant de mesurer l’évolution du taux de glucose dans le sang devaient se changer toutes les unes ou deux semaines. Ce nouveau système, présenté au congrès ADA (American Diabetes Association), se compose de trois éléments :
- Le capteur de glucose : l'insertion et le retrait de l’avant bras se font au cabinet médical et prennent respectivement 5 min chacun.
- Le transmetteur : il est amovible, rechargeable et résistant à l'eau. Il se porte "sur" le capteur. Il assure l'envoi des taux de glucose, via Bluetooth, à l'application mobile Eversense sur le smartphone. Il vibre au niveau de la peau si hypo ou hyper.
- L'application sur smartphone qui permet de voir notre glycémie (réactualisée toutes les 5 minutes). Une information de tendance existe également, permettant ainsi d'anticiper les variations glycémiques.

La durée de vie du capteur

L'étude a été menée au Canada auprès de 30 adolescents (âge moyen de 14 ans) et de six adultes (âge moyen de 32 ans), tous atteints de diabète type 1. La plupart des participants (64 %) avaient déjà utilisé un appareil de mesure du taux de glucose dans le sang. Pour l'administration de l'insuline, 32 des 36 patients ont utilisé une pompe à insuline, tandis que quatre d'entre eux ont utilisé plusieurs injections quotidiennes.

"Nous avons été impressionnés par la durée de vie du capteur, qui n'a montré aucune baisse significative de précision entre le jour 60 et les jours 90 et 180", a déclaré Ronnie Aronson, endocrinologue au Canada et auteure principale de l’étude. Elle poursuit : "les adolescents de la cohorte étaient pour la plupart athlétiques et appréciaient particulièrement le fait que le capteur implanté et l'émetteur portable n'étaient pas affectés par leur équipement sportif."

10% des diabétiques

Le diabète de type 1 concerne environ 10% des diabétiques. Il est caractérisé par une production insuffisante d’insuline et exige une administration quotidienne de cette dernière. La cause de diabète de type 1 n'est pas connue, et, en l'état des connaissances actuelles, il n'est pas évitable. Les symptômes sont les suivants: excrétion excessive d’urine (polyurie), sensation de soif (polydipsie), faim constante, perte de poids, altération de la vision et fatigue. Ces symptômes peuvent apparaître brutalement.

En 2014, 8,5% de la population adulte mondiale (18 ans et plus) était diabétique. En 2015, le diabète a été la cause directe de 1,6 million de décès et en 2012 l'hyperglycémie avait causé 2,2 millions de décès supplémentaires. En France, le diabète touche près de 3,3 millions de personnes, soit 5 % de la population (Institut de veille sanitaire ; chiffres de 2015).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité