Publicité

QUESTION D'ACTU

Glycémie

Diabète : un patch par mesurer la glycémie permet de bannir les piqûres

Des chercheurs ont mis au point un patch adhésif permettant de mesurer la glycémie à travers la peau sans être obligé de se piquer le doigt.

Diabète : un patch par mesurer la glycémie permet de bannir les piqûres Capture d'écran / University of Bath

  • Publié 11.04.2018 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est une petite révolution dans le monde des diabétiques. Des scientifiques ont créé un patch adhésif qui permet de mesurer le taux de glycémie à travers la peau sans être obligé de se piquer le doigt, comme sont actuellement contraints de le faire des millions de malades chaque jour.

Réservoirs

Le patch, qui peut tout simplement s’attacher au poignet, aspire le glucose du liquide présent au sein des cavités dans lesquelles les poils prennent leur naissance et le mesure. Un réseau de capteurs miniatures utilisant un petit courant électrique accède individuellement à chacun de ces mini-réservoirs.

L'équipe de recherche de l'Université de Bath, qui dévoile cette avancée dans Nature Nanotechnology, espère bientôt faire de ce patch un instrument de mesure de la glycémie financièrement accessible pour l’ensemble des diabétiques.

"Nous avons utilisé le graphène comme l'un des composants car il apporte des avantages importants : il est solide, conducteur, flexible, potentiellement peu coûteux et respectueux de l'environnement. De plus, notre conception peut être mise en œuvre en utilisant des techniques de fabrication à haut débit comme la sérigraphie", explique la chercheuse Adelina Ilie.

Capteurs

Le patch a d’abord été testé sur la peau de porcs, puis sur la peau d’humains en bonne santé. Les prochaines étapes de la recherche visent à perfectionner la conception du patch afin d'optimiser son nombre de capteurs et de démontrer sa fonctionnalité sur une période de 24 heures. Moins contraignant et moins répulsif, ce moyen efficace et non invasif de surveiller la glycémie pourrait aider les diabétiques et les personnes potentiellement diabétiques à mieux gérer et à mieux prévenir la maladie, dont la progression repose pour partie sur une hygiène de vie inadaptée.

Le diabète est un problème de santé publique qui s'aggrave. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit que son incidence mondiale passera de 171 millions à 366 millions en 2030. En France, 3,7 millions de personnes prennent un traitement médicamenteux pour leur diabète*, soit 5,4% de la population. A cela s’ajoutent les personnes diabétiques qui s’ignorent, une prévalence qui ne cesse d’augmenter en France, particulièrement chez les hommes. 

A l'occasion du Congrès 2018 de la Société Francophone du Diabète qui s'est déroulé à Nantes du 20 au 23 mars 2018, Novo Nordisk, spécialiste mondial du diabète, a annoncé la création de diabète.fr, un site conçu pour apporter aux patients diabétiques une information de qualité, validée par des professionnels de santé et en lien avec les associations de patients.

*L'insulinorésistance (diabète de type 2) touche plus de 90% des diabétiques. Le diabète insulino-dépendant (DID) dit "diabète de type 1" concerne environ 10 % des diabétiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité