Publicité

QUESTION D'ACTU

Fumer tue

Les enfants exposés au tabagisme ont plus de risques de souffrir d'une BPCO mortelle à l'âge adulte

La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) concerne principalement les fumeurs. Une nouvelle étude montre que les enfants qui subissent du tabagisme passif ont plus de risque de contracter cette maladie à l’âge adulte et d'en mourir. 

Les enfants exposés au tabagisme ont plus de risques de souffrir d'une BPCO mortelle à l'âge adulte ilkercelik/iStock

  • Publié 21.08.2018 à 14h34
  • |
  • |
  • |
  • |


Fumer nuit gravement à votre santé et à celle de votre entourage, le message est régulièrement inscrit sur les paquets de cigarettes. Le tabagisme passif peut également avoir de graves conséquences sur les personnes exposées. Une récente étude, publiée sur le site de l’American Cancer Society, montre que lorsque les enfants sont concernés, ils ont plus de risques de contracter une bronchite chronique obstructive à l’âge adulte. Les adultes fumeurs passifs ont aussi plus de risque de développer d’autres maladies pulmonaires. 

Un risque de décès 31 % plus élevé 

La recherche a été menée sur 70 900 adultes âgés de 50 à 74 ans qui n’ont jamais fumé. Ces derniers ont été suivis en moyenne pendant 22 ans. Des questions leur ont été posées sur leur exposition au tabac pendant l’enfance et à l’âge adulte. Ceux qui ont grandi auprès d'un fumeur quotidien avaient 31% plus de risques de mourir d’une bronchique chronique obstructive, en comparaison à ceux qui n’ont pas vécu avec un fumeur. Les scientifiques précisent que si l’étude n’a étudié que les décès liés à la BPCO, vivre avec un fumeur pendant l’enfance augmente aussi le risque de BPCO non-mortelle. 

Des dangers pour l’adulte 

Vivre avec un fumeur ou fréquenter des fumeurs à l’âge adulte peut aussi être néfaste pour la santé. Lorsque l’exposition à la fumée de cigarette dépasse 10 heures par semaine, le risque de mortalité quelqu’en soit la cause est 9% plus élevé, d'un décès à cause d’une cardiopathie ischémique est 27% plus élevé, d'une attaque cardiaque est 23% plus élevé et le risque de décès des suites d’une BPCO est 42% plus élevé. 

Selon l’Inpes, en France, chaque année, 3 000 personnes non-fumeuses décèdent prématurément à cause du tabagisme passif. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité