Publicité

QUESTION D'ACTU

BCG

Diabète : deux doses de vaccin contre la tuberculose pourraient guérir les patients

Une étude menée sur huit ans vient de démontrer que le vaccin contre la tuberculose (BCG) pouvait traiter le diabète de type 1 avancé. Le BCG un vaccin utilisé depuis une centaine d’années contre la tuberculose.

Diabète : deux doses de vaccin contre la tuberculose pourraient guérir les patients ADRAGAN / STOCK

  • Publié 29.06.2018 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Le suivi à 8 ans dans un essai de phase 1 vient de démontrer le succès de la vaccination contre la tuberculose (BCG, pour bacille de Calmette et Guérin, noms de ceux qui l'ont mis au point) dans le traitement du diabète de type 1 avancé.

"Ceci confirme cliniquement qu’il est possible d’abaisser de manière stable la glycémie à des niveaux approchant la normale en utilisant un vaccin considéré comme sûr, et cela même chez des patients ayant un diabète de longue durée", commente le Pr Denise Faustman, directrice du Laboratoire d'Immunobiologie de l’hôpital général du Massachusetts (MGH, Boston) et auteure principale de la nouvelle étude, publiée dans Npj Vaccines. "Outre ces résultats cliniques, nous avons maintenant une compréhension claire des mécanismes par lesquels des doses limitées de vaccins BCG peuvent apporter des changements bénéfiques permanents au système immunitaire et abaisser la glycémie dans le diabète de type 1", poursuit-elle.

52 patients atteints de diabète de type 1 avancé

Le BCG est un vaccin utilisé depuis une centaine d’années contre la tuberculose. Ce vaccin ne tue pas les bacilles tuberculeux, il freine seulement leur diffusion dans l'organisme. Le BCG n'a donc pas d'action sur la transmission de la maladie (contrairement aux vaccins contre les méningocoques, les pneumocoques ou la rougeole, par exemple). Son intérêt est notamment lié à sa capacité de protéger les jeunes enfants contre les formes graves de la tuberculose (miliaire ou méningite).

L’équipe du Pr Denise Faustman publie les résultats du suivi pendant huit ans de 52 patients atteints de diabète de type 1 avancé (depuis 19 ans en moyenne). Tous ont reçu deux doses du vaccin BCG à un mois d’intervalle. Après la troisième année, le BCG a abaissé le taux d'hémoglobine A1c (reflet de la glycémie au long cours, NDLR) chez les sujets diabétiques à des niveaux proches de la normale. Les membres de la cohorte ont conservé cet état de santé les cinq années suivantes. "L'impact du BCG sur la glycémie semble avoir été déterminé par un nouveau mécanisme systémique et un nouveau mécanisme d'abaissement de la glycémie dans le diabète", notent les chercheurs.

"Aucun médicament pouvant réaliser cela n’a jamais été décrit"

"Nous montrons que deux BCG chez les patients atteints de diabète de type 1 avancé peut abaisser l’hémoglobine glyquée (HbA1c) à des niveaux proches de la normale pendant plus de 5 ans. Aucun médicament pouvant réaliser cela n’a jamais été décrit, hormis l’insuline; et l'insulinothérapie intensive fait courir le risque de décès par hypoglycémie. Le BCG, par contraste, amène un abaissement de la glycémie qui est régulé et s’approche de la normale", explique au Quotidien du Médecin le Pr Faustman.

Le diabète de type 1 concerne environ 10% des diabétiques. Il est caractérisé par une production insuffisante d’insuline et exige une administration quotidienne de cette dernière. La cause de diabète de type 1 n'est pas connue, et, en l'état des connaissances actuelles, il n'est pas évitable. Les symptômes sont les suivants : excrétion excessive d’urine (polyurie), sensation de soif (polydipsie), faim constante, perte de poids, altération de la vision et fatigue. Ces symptômes peuvent apparaître brutalement.

En 2014, 8,5% de la population adulte mondiale (18 ans et plus) était diabétique. En 2015, le diabète a été la cause directe de 1,6 million de décès et en 2012 l'hyperglycémie avait causé 2,2 millions de décès supplémentaires. En France, le diabète touche près de 3,3 millions de personnes, soit 5 % de la population (Institut de veille sanitaire ; chiffres de 2015).

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité