Publicité

QUESTION D'ACTU

Cadmium, chrome...

9 produits toxiques dans les rouges à lèvres

Les rouges à lèvres contiennent un grand nombre de métaux potentiellement toxiques, selon des chercheurs de l’Ecole de santé publique de Berkeley. 

9 produits toxiques dans les rouges à lèvres CONWAY ALEC/SIPA

  • Publié 07.05.2013 à 19h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Cadmium, chrome, manganèse et aluminium. Autant de métaux lourds toxiques présents en grande quantité dans les rouges à lèvres. Des chercheurs californiens ont en effet analysé un total de 32 gloss et rouges à lèvres. Les résultats montrent une absorption quotidienne importante et toxique pour les utilisatrices régulières. La présence de certains métaux lourds, comme le plomb ou le manganèse avaient déjà été détectés dans des cosmétiques.

Les chercheurs de l’université de Californie à Berkeley (États-Unis) se sont rendus dans des commerces de proximité, où ils ont acheté 24 gloss et 8 rouges à lèvres tout à fait communs. Les analyses ont mis en évidence la présence de neuf métaux lourds toxiques.

En parallèle, les scientifiques américains se sont intéressés à la quantité quotidienne moyenne de ces métaux utilisée par les utilisatrices de ces produits. La consommation moyenne a été estimée à  partir d'un échantillon de 365 femmes américaines, âgées de 19 à 65 ans et vivant en dix points des États-Unis. En moyenne, les femmes colorent leurs lèvres 2,35 fois par jour. À cette fréquence, les scientifiques estiment qu’une utilisatrice absorbe quotidiennement 24 mg de produit de beauté.  Chez les plus grandes consommatrices, ces taux s’élèvent à 87 mg par jour. A haute dose, la personne prend le risque d’une surexposition en aluminium, cadmium et manganèse. Ce dernier serait par exemple nocif pour le système nerveux. Le chrome, lui,  favoriserait le cancer de l’estomac et pourrait induire des troubles rénaux.

Seule nouvelle rassurante, la concentration en plomb des rouges à lèvres.  En effet, s’il a été détecté dans 24 des 32 cosmétiques, les taux sont insuffisants pour affecter la santé des personnes qui se maquillent. Sauf peut-être pour les enfants, qui s’amusent parfois à se badigeonner les lèvres de ces produits. « Pour eux, toute ingestion est à bannir », soulignent les chercheurs. 

 

« Ce travail, mené à petite échelle, souligne l’importance d’un contrôle renforcé des produits cosmétiques, surtout aux États-Unis, où il n’existe aucune réglementation sur les doses maximales de métaux lourds dans les rouges à lèvres et les gloss », conclut l'auteur de l'étude. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité