Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladies de l'intestin

Il existe un moyen naturel pour lutter contre les maladies inflammatoires du côlon

Des chercheurs ont trouvé comment déclencher un mécanisme de défense naturel dans le corps pour soulager les inflammations intestinales. L’étude, publiée dans la revue Cell Reports, démontre l’importance de l’oxyde nitrique dans ce processus.

Il existe un moyen naturel pour lutter contre les maladies inflammatoires du côlon boonchai wedmakawand / iStock

  • Publié 06.06.2018 à 07h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Soigner les maladies inflammatoires de l’intestin est difficile car les gènes, les microbes ou encore le système immunitaire sont impliqués. Des chercheurs de l’Institut Weizmann ont peut-être trouvé une solution. Dans une étude menée sur des souris et publiée dans la revue Cell Reports, ils sont parvenus à déclencher un mécanisme de défense naturel. Ainsi, le corps lui-même soulage l’inflammation du côlon.

Le rôle ambigu de l’oxyde nitrique

Les scientifiques se sont particulièrement intéressés à l’oxyde nitrique. L’oxyde nitrique est une molécule de signalisation qui a un impact sur les cellules, les tissus ou encore les organes. Le monde de la recherche s’est déjà penché sur le sujet pour essayer de déterminer le rôle de l’oxyde nitrique dans certaines maladies inflammatoires de l’intestin, comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Mais paradoxalement, l’oxyde nitrique atténuait l’inflammation dans certains cas et l’aggravait dans d’autres.

Face à cela, les scientifiques du Weizmann Institute sont partis du principe suivant: l’oxyde nitrique a des effets différents en fonction des types de cellules intestinales avec lesquelles cette molécule est en contact. Les chercheurs ont ainsi génétiquement modifié des souris pour bloquer la production d’oxyde nitrique dans certains types de cellules: soit dans celles sur la paroi interne de l’intestin, soit dans les cellules immunitaires.

Résultat: les symptômes d’une maladie semblable à la colite ulcéreuse s’aggravaient lorsque la production d’oxyde nitrique était bloquée dans la paroi interne de l’intestin, mais s’amélioraient lorsqu’elle était bloquée dans les cellules immunitaires.

Stimuler la production d’oxyde nitrique

Ainsi, la vétérinaire Noa Stettner a développé une méthode pour augmenter la production d’oxyde nitrique dans la paroi intestinale. Deux substances naturelles permettent de stimuler cette production: la fisétine, présente dans les pommes, les kakis et les fraises, et la citrulline, que l’on trouve dans les pastèques, les betteraves ou encore les épinards. En combinant ces deux apports naturels, le taux d’oxyde nitrique a ainsi augmenté exclusivement dans la paroi interne de l’intestin. Et les symptômes de maladies inflammatoires ont considérablement diminué.

Des résultats encourageants pour le cancer du côlon

Cette méthode a aussi eu des effets bénéfiques sur le cancer du côlon. Chez les souris, leurs tumeurs ont diminué en nombre et en taille. Désormais, il faut l’appliquer chez des patients humains. De plus, la fisétine et la citrulline sont des compléments alimentaires que l’on peut trouver en vente libre, ce qui pourrait faciliter sa démocratisation.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité