Publicité

QUESTION D'ACTU

Petits dormeurs

Le manque de sommeil chez l’enfant est associé à l’obésité chez l’adulte

Selon une nouvelle étude de l’Université de Warwick, en Angleterre, les enfants dormant moins que les recommandations des médecins pour leur âge ont davantage de risque d’être en surpoids ou obèses une fois devenus adultes.

Le manque de sommeil chez l’enfant est associé à l’obésité chez l’adulte ia_64/iStock

  • Publié 18.04.2018 à 16h15
  • |
  • Mise à jour le 18.04.2018 à 16h55
  • |
  • |
  • |


Essentiel pour être en bonne santé, le sommeil joue un rôle fondamental sur la mémoire et l’apprentissage, mais également sur la croissance et le renforcement de notre système immunitaire. D’où l’importance, notamment lorsqu’on est enfant et adolescent, de bénéficier chaque nuit d’un sommeil profond et réparateur.

Une nouvelle étude menée par l’Université de Warwick, en Angleterre, révèle que notre temps de sommeil lorsqu’on est enfant a aussi une incidence sur notre poids quand on devient adulte. Selon les chercheurs, les enfants et les adolescents qui ont un déficit de sommeil ont plus tendance à prendre du poids lorsqu’ils grandissent, et risquent ainsi d’être en surpoids ou obèses une fois adultes.

"L'embonpoint peut conduire à des maladies cardiovasculaires et au diabète de type 2, qui est également en augmentation chez les enfants. Notre étude indique que le sommeil peut être un important facteur de risque potentiellement modifiable ou un marqueur d’une future obésité", a déclaré le Dr Michelle Miller, professeure de médecine biochimique et de sciences de la santé à la Warwick Medical School.

58% de risque supplémentaire d’être en surpoids pour les petits dormeurs

Publiée dans la revue Sleep, cette méta-étude a passé en revue les résultats de 42 travaux portant sur des nourrissons, des enfants et des adolescents âgés de 0 à 18 ans, soit 75 499 participants. Ils ont été regroupés en deux groupes : les petits dormeurs et les dormeurs réguliers. Les petits dormeurs ont été définis ainsi s’ils bénéficiaient de moins d’heures de sommeil que la catégorie de référence pour leur âge.

Les participants ont été suivis pendant une période médiane de trois ans. Les changements dans leur IMC et les incidences de surpoids et/ou d’obésité ont été enregistrées au fil du temps. Les résultats mis en évidence montrent qu’à tous les âges, les petits dormeurs ont pris plus de poids pendant la période de référence et étaient 58% plus susceptibles d’être en surpoids ou obèses.

Pour les chercheurs, il existe un lien évident entre le manque de sommeil et le risque de surpoids ou d’obésité, et ce quel que soit l’âge de l’enfant ou de l’adolescent. "L’étude renforce également l’idée que la privation de sommeil est un facteur de risque important pour l’obésité, et qu’il est détectable très tôt dans la vie", poursuit le Dr Miller.

L’obésité, une maladie mondiale

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 340 millions d’enfants et d’adolescents âgés de cinq à 19 ans étaient en surpoids ou obèses dans le monde en 2016.

Pour les auteurs de l’étude, s’il est important de continuer à encourager les enfants et adolescents à avoir une alimentation saine et à faire du sport, il faut aussi leur recommander de dormir suffisamment. Ils suggèrent que des programmes éducatifs puissent être utilisés pour permettre aux parents et aux enfants de maximiser leur quantité de sommeil.

Quelle quantité de sommeil selon l’âge ?

De nombreuses études montrent que les moins de 18 ans dorment de moins en moins. Scotchés devant l’ordinateur, le smartphone ou la télévision, les enfants et les adolescents rechignent parfois à aller au lit, convaincus que dormir est une perte de temps.

Selon une étude menée en 2016 par l’Académie américaine de médecine du sommeil, près de 30% des 15-19 ans sont en dette de sommeil et 25% des adolescents de 15 ans dorment moins de sept heures par nuit.

C’est bien trop peu si l’on se réfère aux récentes directives de la National Sleep Foundation, aux États-Unis. Celles-ci recommande que les nourrissons (entre 4 et 11 mois) puissent bénéficier entre 12 et 15 heures de sommeil nocturne. 10 à 13 heures de sommeil par nuit sont conseillées pour les tout-petits (de 1 à 2 ans) et pour les enfants d’âge préscolaire (entre 3 et 5 ans). Les enfants d’âge scolaire (6-13 ans) doivent eux dormir entre 9 et 11 heures par nuit, tandis qu’il est recommandé aux adolescents de (14-17) de bénéficier entre 8 et 10 heures de sommeil réparateur.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité