Publicité

QUESTION D'ACTU

Zen

La méditation aiderait à rester concentré jusqu’à un âge avancé

Une nouvelle étude révèle que pratiquer la méditation de manière régulière pendant plusieurs années pourrait aider à rester attentif et concentré à mesure que l’on vieillit.

La méditation aiderait à rester concentré jusqu’à un âge avancé Ridofranz/iStock

  • Publié 30.03.2018 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Non seulement efficace pour gérer le stress ou combattre les symptômes dépressifs, la méditation aurait aussi des effets bénéfiques sur nos capacités cognitives à mesure que l’on vieillit.

C’est ce que révèle une vaste étude longitudinale publiée mercredi 28 mars dans le Journal of Cognitive Enhancement. Il s’agit à ce jour de l’étude la plus complète consacrée aux bienfaits de la méditation. « Cette étude est la première à démontrer qu'une pratique intensive et continue de la méditation est associée à des améliorations durables de l'attention soutenue et de l'inhibition de la réponse, susceptibles de modifier les trajectoires longitudinales des changements cognitifs dans la vie d'une personne », explique dans un communiqué Anthony Zanesco, auteur principal de l’étude et chercheur en psychologie cognitive à l’Université de Miami.

Une étude de 2011 comme support de recherche

Les travaux menés par le Pr Zanesco font suite à une première étude de l’Université de Californie à Davis qui, en 2011, a évalué les capacités cognitives de 30 personnes âgées de 22 à 69 ans méditant régulièrement avant et après une retraite de trois mois au centre de méditation Shambhala Mountain, dans le Colorado. Lors de leur retraite au centre, tous méditaient chaque jour en utilisant des techniques conçues pour favoriser une attention soutenue et calme sur un objet choisi et pour générer des aspirations telles que la compassion, la bonté, la joie emphatique et l'équanimité chez les participants, pour les autres et pour eux-mêmes. Pendant ce temps, un autre groupe de 30 personnes, elles aussi pratiquant la méditation, a été suivi.

Dans le cadre de cette précédente étude, des évaluations de suivi ont été effectuées six mois, dix-huit mois et sept ans après la fin des retraites spirituelles. Lors de la dernière évaluation, on a demandé aux participants d'estimer combien de temps ils avaient passé à méditer pendant les sept dernières années en dehors des milieux formels de retraite, par exemple par une pratique quotidienne ou non intensive. Les quarante sujets participant toujours à l’étude ont tous affirmé continuer à pratiquer la méditation de manière régulière : 85% ont assisté au moins à une autre retraite spirituelle et tous ont consacré en moyenne une heure par jour à la méditation pendant sept ans.

Une capacité d’attention préservée

Dans le cadre de l’étude menée par le Pr Zanesco, les participants ont de nouveau effectué des évaluations conçues pour mesurer leur temps de réaction et leur capacité à prêter attention à une tâche. Ces nouveaux travaux montrent que les gains cognitifs apportés par la méditation se sont partiellement maintenus depuis 2011. Cela est particulièrement vrai pour les sujets plus âgés qui ont beaucoup pratiqué la méditation au cours des sept dernières années.

Bien que ceux-ci ne se soient pas améliorés, les gains cognitifs accumulés après la formation et l'évaluation de 2011 ont été partiellement maintenus plusieurs années plus tard, notamment chez les participants plus âgés qui ont beaucoup pratiqué la méditation au cours des sept années écoulées. Les travaux du Pr Zanesco montrent qu’ils ont davantage conservé les gains cognitifs et n’ont pas montré de schéma typique de déclin lié à l’âge dans l’attention soutenue, contrairement à ceux qui ont moins médité.

Ayant conscience que le style de vie ou la personnalité des participants ont pu biaiser les résultats, le Dr Zanesco prévient que des recherches supplémentaires sont nécessaires avant de préconiser la méditation comme une méthode infaillible pour contrer les effets du vieillissement du cerveau chez les personnes âgées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité