Publicité

QUESTION D'ACTU

Démence

La méditation ralentirait le vieillissement du cerveau

Chez les personnes pratiquant régulièrement la méditation, un meilleur métabolisme du glucose est observé dans le cortex.

La méditation ralentirait le vieillissement du cerveau aremafoto/Epictura

  • Publié 08.12.2017 à 17h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Le vieillissement est associé à un certain nombre de changements dans le cerveau, qui contribuent au déclin de la fonction cognitive chez les personnes âgées. Pour ralentir ce processus, il faut entraîner son cerveau. La méditation pourrait faire partie de cet entraînement, d’autant plus qu’elle favorise le métabolisme du glucose, le carburant des neurones.

Avec l’âge, des diminutions substantielles s’observent en termes de volume cérébral et de métabolisme du glucose. Ces changements ne sont pas homogènes dans le cerveau puisqu'ils prédominent dans le cortex frontal et sont également souvent rapportés dans d’autres localisations, comme le cortex cingulaire antérieur et l’insula. D'autres régions cérébrales pariétales et temporales, y compris l'hippocampe, semblent également touchées.

 

Vieillissement sain du cerveau

Il est de plus en plus reconnu que plusieurs facteurs liés au mode de vie modulent le vieillissement cérébral et le développement de la démence. Ces résultats sont d'un intérêt considérable car ils suggèrent qu'un changement de comportement de vie pourrait permettre une sorte de « vieillissement sain du cerveau ».

 

Méditation et glucose

L'objectif principal de l’étude consistait à comparer l’état du cerveau d’un personne méditant à celui d’une personne totalement étrangère à la méditation. Chez les premiers, le volume est plus élevé et on observe un meilleur métabolisme du glucose dans le cortex préfrontal cingulaire, ventro-médial antérieur, l'insula, la jonction temporo-pariétale et le cortex cingulaire postérieur.

Les résultats doivent être interprétés avec prudence compte-tenu du faible nombre de méditants âgés. Cependant, cette étude est la première à suggérer que le métabolisme du glucose dans le cerveau est une mesure sensible pour détecter les changements associés aux pratiques de méditation.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité