Publicité

QUESTION D'ACTU

Nuisance sonore

Un environnement de travail bruyant est nuisible pour le coeur

Un environnement de travail bruyant est mauvais pour les oreilles, mais également pour le cœur. Telle est la conclusion d’une large étude menée par l’Institut national pour la sécurité et la santé au travail aux Etats-Unis.  

Un environnement de travail bruyant est nuisible pour le coeur julos/istock

  • Publié 26.03.2018 à 19h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Selon le ministère américain du Travail, 22 millions de travailleurs sont exposés chaque année à des nuisances sonores au travail et 242 millions de dollars sont dépensés pour compenser les pertes auditives imputables aux conditions de travail.
Des chercheurs révèlent dans une récente étude qu’un environnement de travail bruyant ne serait pas uniquement nocif pour l’audition, mais également pour le cœur.
Leurs résultats sont publiés dans l’American Journal of Industrial Medicine.

Nuisance sonore et retentissement cardiaque

Les chercheurs ont analysé des données provenant d’un sondage national sur la santé. Ils constatent que 25% des travailleurs sont exposés à des niveaux de bruit potentiellement dommageables pour leurs oreilles et que 14% d’entre eux sont exposés à un bruit excessif sur leur environnement de travail au cours des 12 derniers mois.

Ils rapportent par ailleurs que 12% des travailleurs signalent un problème auditif tandis que 24% d’entre eux souffrent d’hypertension et 28% d’hypercholestérolémie.

L'importance de l'environnement de travail

De plus, parmi ceux qui déclarent des problèmes d’audition, 58% ont contracté ces problèmes suite à une exposition à des niveaux de bruit élevés sur le leur lieu de travail.
Le plus surprenant réside dans le fait que de nombreuses personnes hypertendues ou ayant un taux de cholestérol sanguin élevé signalent parallèlement une exposition au bruit. Plus précisément 14% des 24% des travailleurs souffrant d’hypertension et 9% des 28% ayant un taux de cholestérol sanguin élevé ont contracté ces conditions sur des lieux de travail bruyants. Les professions les plus exposées à un bruit excessif sont la production (55%), la construction et l’extraction minière (54%).

Cibler les dépistages selon l'exposition au bruit

Selon Elizabeth Materson qui a dirigé cette étude, « si le bruit pouvait être réduit à des niveaux plus sûrs sur le lieu de travail, plus de 5 millions de cas de difficultés auditives chez les travailleurs exposés au bruit pourraient être potentiellement évités ».

Selon le Dr John Howard, directeur du NIOSH (Institut National pour la Sécurité et la Santé au travail), « les programmes de santé et de bien-être sur le lieu de travail qui comprennent des tests de dépistage de l’hypertension artérielle et du cholestérol devraient également cibler les travailleurs exposés au bruit ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité