Publicité

QUESTION D'ACTU

Levothyrox

Derrière l’affaire Levothyrox… il y a la thyroïde !

Malgré sa jolie forme de nœud papillon, puisqu’elle est à la base de notre cou, et ses 30 grammes en moyenne, la thyroïde joue un rôle fondamental dans notre vie quotidienne en sécrétant deux hormones importantes.

Derrière l’affaire Levothyrox… il y a la thyroïde ! Nerthuz

  • Publié 22.03.2018 à 12h33
  • |
  • |
  • |
  • |


La thyroïde n’a rien d’un artifice de décoration. C’est même un élément essentiel. Sans thyroïde, on meurt. Avec une mauvaise thyroïde, on est idiot.

Hyperthyroïdie - Hypothyroïdie

Avec une super thyroïde, on est super excité car une des hormones produites par cette glande a un rôle d’accélération des réactions chimiques de notre corps. Selon donc la production d’hormones, on peut être hypothyroïdien ou hyperthyroïdien.

Hypo, l’hormone est rare. Tout est ralenti, du rythme cardiaque au rythme de la vie. Le traitement sera simple, prise quotidienne d’hormones thyroïdiennes. Les symptômes disparaîtront en quelques mois, mais il s’agira d’un traitement à vie. Cette hormone thyroïdienne est composée essentiellement d’iode. L’iode que l’on trouve dans le sel de table. L’iode qui est en quantité suffisante dans l’alimentation normale d’un Français d’aujourd’hui, ce qui n’était pas le cas il y a quelques dizaines d’années. Les médecins connaissaient bien alors, une maladie que l’on appelait « le crétinisme des montagnes ». Loin de la mer, certains enfants privés d’iode souffraient d’un ralentissement généralisé. Si la bêtise est encore parfois présente sur certaines pistes de ski aujourd’hui, la médecine, en revanche, a vaincu définitivement cette forme de crétinisme. Reste l’hyperthyroïdie. Là, la production d’hormones est trop importante. Tout est accéléré, pouvant même faire croire à une maladie psychiatrique. Tout fonctionne trop et trop vite, pouvant parfois mettre la vie en péril. Il faut donc détruire les hormones en excès, freiner leur production, parfois même supprimer la thyroïde. Hypo ou hyperthyroïdien, on comprend bien la cause, les conséquences et le traitement.

Goitre

Mais, pour beaucoup de gens, le symbole de la souffrance de la thyroïde, c’est la présence d’un goitre. Alors hypo ou hyperthyroïdien, le goitre ? Les deux mon général… car une thyroïde augmentée de volume, hypertrophiée, peut produire des quantités insuffisantes ou excessives d’hormones. Voire des quantités normales et là, il ne s’agira que d’un préjudice esthétique car, chose étonnante, même volumineux, un goitre entraîne peu d’inconfort et la sensation de boule ou de gêne dans la gorge qui pourrait le faire suspecter est plus souvent due à l’émotion qu’à la thyroïde.

Reste que la thyroïde, comme toutes les glandes, peut devenir cancéreuse, alors en cas de masse suspecte au niveau du nœud papillon, l’analyse s’impose.

Le Levothyrox

Ce médicament est très prescrit parce qu’il contient une de ces hormone de la famille des hormones thyroïdiennes, la thyroxine. Il est utilisé pour la remplacer lorsque celle-ci n’est plus assez secrétée par la thyroïde, soit parce que la glande est déficiente, soit parce qu’une autre glande qui la commande, l’hypophyse, joue mal son rôle.

On le prescrit aussi en cas de goitre pour freiner l’action excitatrice de l’hypophyse sur la thyroïde.

Tout cela explique pourquoi 2,3 millions de personnes en prennent quotidiennement.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité