Publicité

QUESTION D'ACTU

Ostéoporose

Le régime méditerranéen contre les problèmes de la ménopause

Une nouvelle étude menée au Brésil dévoile un autre aspect bénéfique du régime méditerranéen : chez les femmes ménopausées celui-ci contribue à une meilleure densité osseuse ainsi qu’à une masse musculaire plus importante.

Le régime méditerranéen contre les problèmes de la ménopause inaquim/epictura

  • Publié 21.03.2018 à 18h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle étude menée au Brésil dévoile un nouvel aspect bénéfique du régime méditerranéen : le régime méditerranéen donnerait aux femmes ménopausées une masse musculaire et une densité osseuse plus importantes. En s’appuyant sur les résultats on pourrait élaborer des stratégies non médicales efficaces dans la prévention de l’ostéoporose et des fractures chez les femmes ménopausées.

Les résultats de cette étude ont été présentés à la 100ème réunion annuelle de l’Endocrine Society à Chicago le 18 mars 2018.

Les multiples avantages du régime méditerranéen

On connait déjà les bienfaits du régime méditerranéen sur la santé cardiovasculaire, le diabète, le cancer et diverses autres pathologies chroniques, mais il n’existe que très peu d’études disponibles sur les effets du régime méditerranéen sur la composition corporelle après la ménopause.

Or, lors de la ménopause on observe généralement une accélération de la perte osseuse due à un déclin en oestrogènes, ce qui augmente le risque de développer une ostéoporose et des fractures osseuses. Parallèlement, la ménopause et le vieillissement réduisent la masse musculaire.

Le régime méditerranéen pour lutter contre la fonte musculaire

Dans la nouvelle étude brésilienne, les chercheurs ont établi un lien entre le régime méditerranéen et une densité osseuse plus importante ainsi qu’une meilleure masse musculaire. Pour ce faire ils ont suivi l’évolution de la densité osseuse et de la masse musculaire chez 103 femmes ménopausées en bonne santé âgées en moyenne de 55 ans, notamment à l’aide de scintigraphies osseuses.

Ils ont ainsi mis en évidence une association significative entre le régime méditerranéen et une densité minérale osseuse plus élevée et une plus grande masse musculaire. Les chercheurs précisent que ces résultats étaient indépendants du fait d’avoir suivi une hormonothérapie, du comportement tabagique antérieur ou du niveau actuel d’activité physique.

Selon les chercheurs, le régime méditerranéen pourrait constituer une stratégie non médicale efficace dans la prévention de l’ostéoporose et des fractures chez les femmes ménopausées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité