Publicité

QUESTION D'ACTU

Psychoses

Journée de la schizophrénie : bénéfice avéré à long terme du traitement d'entretien

Une équipe de recherche a montré dans un suivi de schizophrènes pendant 10 ans qu’un traitement d’entretien après le premier épisode psychotique est bénéfique sur le long terme.

Journée de la schizophrénie : bénéfice avéré à long terme du traitement d'entretien KatarzynaBialasiewicz/istock

  • Publié 16.03.2018 à 13h14
  • |
  • Mise à jour le 16.03.2018 à 15h58
  • |
  • |
  • |


Dans la schizophrénie, une équipe de chercheur a montré sur un suivi de 10 ans que poursuivre un traitement antipsychotique d'entretien durant les 3 années suivant un premier épisode psychotique diminue le risque de rechute ainsi que la dégradation fonctionnelle à long terme.

Leurs résultats sont publiés dans The Lancet le 15 mars 2018.

Conduite à tenir après un premier épisode psychotique

Jusqu’alors les conséquences à long terme de l’arrêt d’un traitement antipsychotique après une prise en charge réussie d’un premier épisode de psychose n’avaient pas fait l’objet d’études poussées. Les chercheurs chinois évaluent dans un essai randomisé en double aveugle réalisé sur 10 ans la relation entre un traitement d’entretien précoce et le résultat clinique obtenu à 10 ans.

Entre septembre 2003 et décembre 2014, les chercheurs ont suivi 178 malades ayant eu un premier épisode psychotique avec résolution complète des symptômes après au moins un an de traitement. La moitié d’entre eux ont reçu un traitement d’entretien (quétiapine orale) tandis que la seconde moitié a reçu un placebo équivalent à un arrêt précoce du traitement, et ce durant 12 mois.

Un traitement d'entretien bénéfique

En pratique, les conclusions de l’essai font état d’un résultat clinique considéré comme médiocre à 10 ans chez 35 malades (39%) du groupe placebo contre 19 des malades (21%) recevant le traitement d’entretien.

Le suicide survient dans la phase de suivi chez 4 patients (4%) du groupe correspondant à l’arrêt précoce du traitement contre deux (2%) du groupe traitement d’entretien.

Les chercheurs estiment par conséquent que chez les individus ayant fait un premier épisode de psychose et ayant une réponse initiale complète au traitement, la poursuite du traitement d'entretien pendant au moins les 3 premières années l'épisode psychotique aigu diminue le risque de rechute ainsi qu’un mauvais résultat fonctionnel à long terme.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité