Publicité

QUESTION D'ACTU

PSG - Real de Madrid

Stress et football. Les effets du bon ou mauvais stress

On parle beaucoup, à juste titre, des effets  du stress d’un tel match, même sur des sportifs habitués à la pression de la haute compétition. Mais que l’on s’appelle Ronaldo, Mbappé, ou Rabiot, les conséquences ne sont pas les mêmes…

Stress et football. Les effets du bon ou mauvais stress cosmin4000

  • Publié 06.03.2018 à 17h15
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous sommes tous sujets au stress car c’est  une situation normale de notre organisme face à une situation de tension. Si cette réaction vous rend meilleur, on dit que le stress est positif. Si, en revanche, il vous inhibe, on parlera alors de mauvais stress.

Bon et mauvais stress

Le bon stress c'est celui qui fait monter l'adrénaline.

C’est une situation intense. Le signal d’alarme qui, en une seconde,  prépare le corps au combat. Une mise en condition parfaite.  Par exemple, et c’est étonnant, le corps sécrète même des substances coagulantes parce qu’il anticipe la blessure…  

Le  mauvais stress est une réaction moins violente parce qu’elle prépare le corps en devant une difficulté qui va exiger de l’endurance. C’est parce qu’il dure que le stress peut  se révéler dangereux à long terme

Sublimé par le stress

Certains joueurs sont moyens dans des matches sans enjeux et se transcendent lors de rencontres à fort enjeu. Souvenez-vous de Valbuena… Mathieu Valbuena ou quand le stress sublime !  Ou quand le petit maltraité devient chef de bande ! Il suffisait de le regarder pendant les hymnes pour comprendre que ce n’était  pas l’événement qui le bloquait mais l’envie de bouffer les grands qui le motivait. Chez lui, c’est le bon stress du  système nerveux, qui prend le dessus. Ses pupilles se dilatent, pour mieux voir, les muscles du visage se contractent, pour faire peur, la transpiration se déclenche pour abaisser la température du corps, la respiration s’accélère pour apporter l’énergie oxygène au sang. Tout cela inconsciemment. Il est prêt à combattre…

Autre Exception, Lionel Messi. L'argentin vomit sur le terrain avant le match... Son père dit que c'est parce qu'il est trop stressé. C’est sa façon simple et efficace d’extérioriser son malaise intérieur. Simple comme son génie qui pourtant demande une lucidité permanente et une capacité de réaction qu’un niveau de stress trop durable ne lui garantit plus. Mais il y a quand même urgence de lui faire des séances de sophrologie ou de yoga si l’Argentine veut gagner la prochaine coupe du monde ; ce qu’elle n’a jamais fait avec lui.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité