Publicité

QUESTION D'ACTU

Découverte scientifique

Un test pour le virus Zika développé à partir d’un test de dépistage du VIH

Des chercheurs sont parvenus à fabriquer un test salivaire pour identifier le virus Zika. Il a été conçu à partir du modèle des tests de dépistage VIH. 

Un test pour le virus Zika développé à partir d’un test de dépistage du VIH oneblink/epictura

  • Publié 23.02.2018 à 16h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus de 3000 nouveaux-nés ont été atteints par des microcéphalies au Brésil entre 2015 et 2016, du fait d’une contamination de la mère par le virus Zika. Si l’épidémie qui a frappé l’Amérique du Sud en 2015 a marqué les esprits, le virus avait déjà été identifié en 1952 en Ouganda chez l’homme. Pour les chercheurs, il est nécessaire de trouver une manière efficace de soigner les malades et surtout d’identifier le virus. Des scientifiques américains travaillent au développement d’un test salivaire, adapté sur le modèle du test de dépistage du VIH. Cette étude est menée par des chercheurs de l’Université de médecine dentaire de New-York et de Rheonix, un laboratoire de recherche. Elle a été publiée sur le site d’Eurekalert!

Des résultats en 20 minutes 

"Les dernières épidémies liées au virus Zika confirment que nous avons besoin d’un programme efficace de surveillance et de diagnostic pour réduire l’impact des futures épidémies", explique Maite Sabalza, l’une des auteurs de cette étude. Les scientifiques ont travaillé sur un moyen rapide de détecter le virus. De fait, il peut disparaître du sang une semaine après la contamination, or jusqu’ici les tests se basent sur des prises de sang.

Ce nouveau test utilise la salive pour détecter la contamination par le virus. Il permet d’analyser les anticorps et l’acide nucléique. Peu chère, facile à faire et à collecter, cette technique présente en outre l’avantage d’être très rapide, les résultats sont disponibles en 20 minutes seulement. "Plus vite on détecte l’agent pathogène, plus vite on peut mettre en place des mesures pour soigner et isoler les gens. Pendant une épidémie, on pourrait tester les gens avant qu’ils montent dans l’avion. A l’avenir, passer la sécurité à l’aéroport ne signifiera pas enlever vos chaussures mais cracher dans un tube", souligne Daniel Malamud, professeur de science à l’Université de médecine dentaire de New-York. 

Un test adaptable à l’avenir 

Pour adapter le test du VIH, les chercheurs ont changé les marqueurs pour qu’ils identifient les séquences d’acide nucléique de Zika plutôt que celles du sida. Aussi, ils ont identifié les antigènes de Zika, qui permettent ensuite de détecter les anti-corps spécifiques au virus et présents dans la salive. "Nous avons développé un protocole générique qui peut être utilisé pour tester le virus Zika mais qui pourrait aussi être adapté au prochaines maladies infectieuses, ou au retour de certaines", conclut Maite Sabalza. Si l’épidémie de Zika s’est calmé en 2017, notamment au Brésil, le virus pourrait réapparaître, même sous d’autres formes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité