Publicité

QUESTION D'ACTU

Justice

Levothyrox : l'affaire renvoyée à Lyon où siège le laboratoire Merck

Le tribunal de grande instance de Paris (TGI) a reconnu son incompétence à traiter l'affaire du Levothyrox et a renvoyé le dossier au TGI de Lyon, où siège le laboratoire Merck qui fabrique le médicament.

Levothyrox : l'affaire renvoyée à Lyon où siège le laboratoire Merck ALLILI MOURAD/SIPA

  • Publié 23.02.2018 à 15h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Le tribunal de grande instance de Paris (TGI), saisi en référé après le dépôt de plus de 360 plaintes dans l'affaire du Levothyrox, a renvoyé le dossier au TGI de Lyon. "Cette décision est décevante et nous paraît critiquable", a estimé l'avocat des malades, Me Christophe Lèguevaques, faisant référence au fait que c'est justement à Lyon que se trouve le siège français des laboratoires Merck, qui fabriquent le médicament.

Son directeur juridique Florent Bensadoun, a au contraire estimé que "la décision du TGI de Paris est cohérente et montre que ce type de procédure ne peut être multiplié devant toutes les juridictions civiles de France". Me Christophe Lèguevaques s'interroge : "Faut-il aller en appel au risque de perdre plusieurs mois ou est-il préférable de se retrouver à Lyon ? Nous réfléchissons à la meilleure solution".

L'affaire Levothyrox 

Le Levothyrox a changé de formule en France en mars 2017. Dès l'été, des milliers de patients ont commencé à se plaindre d'effets secondaires indésirables. Au total, 17 000 cas ont été rapportés à l’ANSM sur 2,3 millions de malades traités en France. Plus de 300 000 personnes ont signé la pétition demandant le retour à l’ancienne formule où le mannitol a remplacé le lactose. 5062 cas ont été classés comme graves. 14 décès ont été recensés par l'ANSM. Le lien direct avec la nouvelle formule du Levothyrox n'a cependant pas été établi.

L'arrivée d'un nouveau médicament 

Un nouveau médicament à base de lévothyroxine et quasiment sans excipients, devrait bientôt être mis à disposition en France. Le TCAPS (Tirosint de son nom américain) est attendu avec impatience par les malades de la thyroïde qui ne supportent pas la nouvelle formule. Le TCAPS, des laboratoires Génévrier, est une spécialité à base de lévothyroxine presque pure sous forme de capsules molles de glycérine. L’arrivée du TCAPS porte à 5 le nombre de médicaments disponibles pour les malades de la trhyroïde.

L’Association française des malades de la thyroïde est très enthousiaste vis-à-vis du TCAPS, avec l’espoir que cela limite les effets secondaires, mais les spécialistes de la thyroïde tiennent à préciser qu’il ne s’agit pas d’une solution miracle ou universelle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité