Publicité

QUESTION D'ACTU

Ailleurs dans le monde

Aux Etats-Unis, pas de vaccin, pas d'école

Mercredi 21 février, c’était le "School exclusion day" aux Etats-Unis. A partir de ce jour, les enfants qui n’ont pas reçu tous les vaccins obligatoires sont exclus de l'école. 

Aux Etats-Unis, pas de vaccin, pas d'école Esbenklinker/epictura

  • Publié 22.02.2018 à 13h40
  • |
  • |
  • |
  • |


11 vaccins sont obligatoires depuis le 1er janvier 2018 en France, contre seulement trois auparavant. Si un enfant n’est pas vacciné pour l’une ou l’autre des pathologies, il ne peut être admis que de manière provisoire dans les services des collectivités (école, crèches, etc). Les parents ont trois mois pour réaliser les vaccins. Aux Etats-Unis, dans l’Etat de l’Oregon, mercredi 21 février était le "Jour d’exclusion de l’école". Les enfants qui n’ont pas reçu tous les vaccins à cette date ne peuvent plus aller à l’école. Des opérations similaires ont été organisés dans d’autres Etats américains, comme le Texas et l’Illinois. Cette initiative a été rapportée par le site IFL Science.

Des obligations différentes selon les Etats

Les vaccins obligatoires aux Etats-Unis varient en fonction des Etats. La plupart du temps ceux contre l’hépatite B, la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la rougeole, la rubéole, les oreillons et la varicelle sont obligatoires. L’an dernier, 30 000 lettres ont été envoyées à des parents pour leur signaler qu’il manquait un ou plusieurs vaccins à leurs enfants. 4646 enfants ont été exclus de l’école par la suite, jusqu’à ce que leur vaccination soit régularisée.

Des exceptions existent

Certaines exceptions sont possibles, si l’enfant présente des risques allergiques ou une insuffisance immunitaire. Il s’agit de raisons médicales qui expliquent en quoi la vaccination peut être dangereuse. Des raisons personnelles, religieuses ou philosophiques peuvent aussi dans certains cas justifier la non-vaccination des enfants. Souvent, la méfiance vis-à-vis des vaccins fait partie des raisons derrière une demande d’exemption.

Les risques de la non-vaccination

La non-vaccination présente des risques. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les cas de rougeole ont augmenté de 400% en Europe en 2017. Une situation liée en partie à la diminution du nombre de personnes vaccinées. D’après l’OMS, un enfant sur dix dans le monde n’a reçu aucun vaccin en 2016. Selon cette même organisation, la vaccination permettrait chaque année d’éviter entre 2 et 3 millions de décès dus à la diphtérie, au tétanos, à la coqueluche ou la rougeole.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité