Publicité

QUESTION D'ACTU

Révolution en orthopédie

La chirurgie des os et des articulations revisitée

Un débat télévisé, organisé avec 3 chirurgiens orthopédiques de pointe, revient sur les dernières avancées en chirurgie des os et des articulations. Et elles changent profondément la donne.

La chirurgie des os et des articulations revisitée edwardolive/epictura

  • Publié 22.02.2018 à 11h37
  • |
  • Mise à jour le 22.02.2018 à 11h41
  • |
  • |
  • |


Pour revisiter la chirurgie orthopédique, les invités de ce débat télévisé sont les Docteurs Jean Langlois, chirurgien orthopédiste spécialiste du membre inférieur, à Lyon, Didier Fontes, chirurgien orthopédiste, mais spécialiste du membre supérieur, à Paris, et Tarik Ait Si Selmi, chirurgien orthopédiste à Lyon et également spécialiste du membre inférieur. Ils sont venus faire une émission sur les avancées de la chirurgie orthopédique en donnant des exemples concrets de ce que ces avancées peuvent changer pour la vie des malades.

Imagerie 3 D et réalité augmentée

La collaboration étroite entre chirurgiens et industriels a fait évoluer les prothèses qui deviennent de plus en plus proches de l’anatomie des malades, avec des matériaux de plus en plus résistants à l’usure et une meilleure sélection des implants grâce à l’imagerie 3D.

L’innovation a, par exemple, permis de sensiblement améliorer le choix de la taille, de la forme et de la position exacte de la prothèse à poser pour rétablir l’anatomie normale. Ce choix « éclairé » est désormais possible grâce aux outils comme le scanner3D, mais aussi « l’imagerie 4D », en couplant ce scanner à des éléments dynamiques (des radios articulaires prises dans différentes positions de fonction : assis, debout, flexion/extension).

Des guides opératoires

Les chirurgiens disposent également d’outils plus précis pour poser exactement les implants là où les études préalables de planification l’ont déterminé, à l’aide de guides de coupe pour réaliser les sections d’os ou de fraisage osseux réalisés par des impressions 3D qui collent à l’os du patient, puis de guidage laser. Enfin, l’innovation, c’est aussi l’utilisation de la « réalité augmentée » qui permet de superposer, sur des lunettes spéciales portées par le chirurgien, toutes les modifications anatomiques qui auront été dépistées en pré-opératoire par l’imagerie 3D à l’intervention.

Des applications pratiques pour chaque articulation

Toutes ces innovations sont ensuite déclinées dans le traitement des douleurs de l’épaule par conflit acromio-huméral, lors de la mise en place de nouvelles prothèses totales d’épaule, qui ont été inversée pour mieux supporter les contraintes mécaniques. Une place particulière est faite au conflit acétabulaire à la hanche qui doit être dépisté précocement en cas de douleurs inguinales lors de la pratique de certains sports pour éviter l’évolution vers une arthrose accélérée et qui doit être confirmé par un arthroscanner ou un arthro-IRM. Une place à part est faite dans l’arthrose de la main avec la prévention de la rhizarthrose du pouce par le dépistage précoce et la réparation d’une instabilité débutante du pouce ; de même que les prothèses digitales en cas d’arthrose évoluées des doigts.

Au-delà de toutes ces innovations technologiques, c’est aussi les techniques de prise en charge de la douleur et de récupération rapide après chirurgie qui permettent d’améliorer la qualité de vie des malades après l’opération et les résultats de la chirurgie, avec, de nouvelles techniques anesthésiques, de nouvelles voies d’abord chirurgicales et un suivi mieux organisé dans le cadre de la chirurgie ambulatoire. Une émission passionnante.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité