Publicité

QUESTION D'ACTU

Cardiologie

Après une chirurgie, risque accru d’AVC pour les patients avec une anomalie cardiaque

Les personnes ayant un foramen ovale perméable -une anomalie cardiaque- ont plus de risque de faire un accident vasculaire cérébral après une opération chirurgicale. Ce sont les résultats d’une étude, publiée aujourd’hui dans le Journal of American Medical Association.

Après une chirurgie, risque accru d’AVC pour les patients avec une anomalie cardiaque Stevanovicigor/Epictura

  • Publié 07.02.2018 à 13h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Quand nous étions sous forme de foetus, nous avions un trou dans le coeur. Appelé le foramen ovale, il permettait la communication entre les deux oreillettes. Après la naissance, ce trou s’est naturellement refermé, sauf pour les personnes ayant un foramen ovale perméable (FOP) qui s'avère être une anomalie cardiaque, responsable d’accidents vasculaires cérébraux, d’accidents de décompression du plongeur ou d’une mauvaise oxygénation du sang.

Une étude, publiée dans le Journal of American Medical Association, fait le lien entre foramen ovale perméable et AVC périopératoire.

L’AVC, une complication chirurgicale

En France, environ 140 000 accidents vasculaires cérébraux sont recensés chaque année. Soit un AVC toutes les quatre minutes. C’est la première cause de handicap physique acquis chez l’adulte, et la deuxième cause de mortalité.

Un accident vasculaire cérébral est causé par un manque d’oxygène dans le cerveau. Soit par une occlusion d'une artère cérébrale ou encore de la carotide interne, soit par une embolie (caillot de sang).

Chez les patients opérés, l’AVC est une complication majeure, même si l’intervention chirurgicale n’est pas cardiaque. Le taux de mortalité y est de 26%.

Un risque plus élevé en cas de foramen ovale perméable

Des chercheurs américains ont analysé 150198 cas de patients opérés. 1540 d’entre eux ont été diagnostiqués avec un foramen ovale perméable.

Au total, 850 AVC dans les trente jours suivant l’opération ont été recensés chez les personnes avec une anomalie cardiaque. 801 chez les autres. Donc le risque, pour un patient atteint de FOP était de 5,9 pour 1000 patients, contre 2,2 pour un patient sans FOP.

La fermeture du foramen ovale pour éviter la récidive

Le lien entre FOP et accident vasculaire cérébral après une opération étant établi, il faudrait que les patients diagnostiqués avant une intervention chirurgicale soient suivis de près.

Mais une étude récente, conduite par un chercheur français, le Pr Jean-Louis Mas, et publiée dans le New England Journal of Medicine ouvre une piste pour éviter la récidive en cas d’AVC: la fermeture du foramen ovale.

Une solution qui serait plus efficace que le traitement habituel.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité