Publicité

QUESTION D'ACTU

C'est quoi l'optométrie ?

De l’ophtalmologie à l’optométrie : vers une délégation des soins ?

Les optométristes de France demandent au gouvernement le droit de vérifier la vue afin de désengorger les salles d’attentes des ophtalmologistes. Mais qu'est-ce que l'optométrie ?

De l’ophtalmologie à l’optométrie : vers une délégation des soins ? Rangizzz/Epictura

  • Publié 30.01.2018 à 14h35
  • |
  • |
  • |
  • |


La profession des optométristes a interpellé le gouvernement lundi, pour réclamer le droit de vérifier la vue des Français. "Il semble urgent de réformer l'organisation de la filière visuelle", a affirmé dans un communiqué Yannick Dyant, président de l'Association des optométristes de France. "Le délai d'attente pour obtenir un rendez-vous chez un médecin ophtalmologiste est tout bonnement ahurissant".

Profession peu connue, l’optométrie requiert une formation Bac +5 et mène généralement vers un poste d’opticien-lunetier. Elle permet d’étudier la vision et de prendre la mesure de ses anomalies. Le World Concil of Optometry (Conseil Mondial de l’Optométrie), membre de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), définit l’optométrie comme "une profession de santé autonome, formée et réglementée. Les optométristes sont les professionnels de santé de l’œil et du système visuel qui assurent un service oculaire et visuel complet, qui inclut la réfraction et la fourniture des équipements optiques, la détection/diagnostic et le suivi des maladies oculaires et la réhabilitation du système visuel". Même s’il est opticien et qu’il est rattaché au Code du commerce, l’optométriste est également rattaché au Code de la santé comme le sont les pharmaciens. 

Vers une délégation des soins ? 

"Notre combat reste compliqué alors que quand Emmanuel Macron était ministre de l'Économie, il prévoyait une réglementation de l’optométrie", explique à l’AFP Yannick Dyant faisant référence au projet de loi "pour l’activité et l’égalité des chances économiques" de 2015. Actuellement, la loi stipule qu’un optométriste est libre de modifier une ordonnance de moins de 5 ans. C’est à dire  qu’il est en droit de modifier la correction.   Mais la profession demande la délégation des soins, monopole des ophtalmologistes. Car si la loi prévoit que ce dernier puisse déléguer aux optométristes les renouvellements de lunettes et lentilles des personnes âgées de 6 à 50 ans en bonne santé, il reste le seul à pouvoir délivrer des ordonnances et les délais d’attentes sont interminables. Parfois estimés à une année dans les régions les plus dépourvues.

Mais de son côté, le Syndicat national des ophtalmologistes de France (SNOF) semble peu enclin à déléguer davantage. "L'optométrie à l'anglo-saxonne n'est pas envisageable dans le système de santé français et ne saurait constituer une solution valable et pérenne aux problèmes de délais d’attente", estime le SNOF, redoutant l'absence d'Ordre dans la profession et la "possibilité de faire de la publicité, interdite pour les professions médicales".

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité