Publicité

QUESTION D'ACTU

Alzheimer

La protéine de la maladie d'Alzheimer se propagerait dans le cerveau comme une infection

Pour la première fois, des chercheurs ont observé des protéines tau, l'une des causes présumées de la maladie d'Alzheimer, se propageant d'un neurone à l’autre, exactement comme une infection progressant dans les tissus.

La protéine de la maladie d'Alzheimer se propagerait dans le cerveau comme une infection SergIllin/epictura

  • Publié 11.01.2018 à 07h30
  • |
  • |
  • |
  • |


"Si l'idée d'une propagation transneuronale est admise, alors les zones du cerveau les plus connectées devraient avoir la plus grande accumulation de tau et la transmettre à leurs connexions. C’est ainsi que l'auteur principal Thomas Cope conclut son étude publiée dans la revue Brain. C'est la même chose que nous pourrions voir dans une épidémie de grippe : les personnes avec les plus grands réseaux sont les plus susceptibles d'attraper la grippe et ensuite de la transmettre à d'autres. C'est exactement ce que nous avons vu.
Dans la maladie d'Alzheimer, la région cérébrale où la protéine tau se situe d'abord dans la zone du cortex entorhinal, à côté de l'hippocampe. C'est pourquoi les premiers symptômes de la maladie sont des problèmes de mémoire. L’étude qui vient d’être publiée dans la revue Brain, suggère que la protéine tau se propage ensuite dans le cerveau par proximité, infectant et détruisant les cellules nerveuses, tout en aggravant progressivement les symptômes du patient.

Stopper la propagation de tau

La propagation transneuronale est l'une des trois hypothèses qui expliquent la distribution des protéines tau. L'hypothèse de vulnérabilité métabolique implique que les protéines tau sont fabriquées dans les cellules nerveuses et que celles qui en produisent le plus sont celles qui sont déjà atteintes. L'hypothèse du « soutien trophique » suggère de son côté que certaines zones du cerveau sont plus sensibles que d'autres et que c’est lié à un manque de vascularisation, donc de nutrition.
Cependant, les observations des chercheurs n'ont pas trouvé de preuves pour ces deux hypothèses.
L’origine de la maladie tiendrait dans la progression de 2 types de protéines, les béta-amyloïdes et la protéine tau.
L'accumulation de ces protéines béta-amyloïde crée des plaques amyloïdes à l'extérieur des cellules du cerveau, tandis que les protéines tau s'accumulent à l'intérieur des neurones. Ces dernières finissent par inhiber ou même tuer les cellules cérébrales de cette manière. Comprendre comment tau se propage à travers le cerveau constitue un véritable enjeu pour de futures thérapies. Une telle recherche pourrait aider à développer des médicaments pouvant arrêter les protéines tau avant qu'elles ne progressent à travers de vastes zones du cerveau.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité