Publicité

QUESTION D'ACTU

Surcharge pondérale

Pourquoi les boissons « light » à base d’aspartame font-elles grossir ?

Une récente étude montre pourquoi les sodas dits « light » ne font pas maigrir. Bien au contraire. En cause : les édulcorants, incorporés à ces boissons pour remplacer le sucre. 

Pourquoi les boissons « light » à base d’aspartame font-elles grossir ? focuspocusltd/epictura

  • Publié 30.12.2017 à 19h59
  • |
  • |
  • |
  • |


Boire une boisson « light », si elle peut nous donner bonne conscience, ne nous fait pas garder la ligne. À l’inverse, une étude publiée récemment par Obesity Facts (une revue de la European Association for the Study of Obesity) montre que la consommation de ce type de boisson peut conduire à un surpoids, voire à l’obésité. 

Argument marketing, pas de santé 

Les marques qui commercialisent ce genre de boissons jouent sur un fait scientifiquement prouvé : le sucre fait grossir. En proposant des sodas allégés en sucre, le consommateur se dit forcément que c’est bon pour sa santé. C’est faux. 
D’abord, parce que le sucre est remplacé par des édulcorants. L’aspartame, le sucralose, ou d’autres. Et c’est plus calorique. En moyenne de 114 kilocalories par boisson et par jour pour les adeptes de boissons allégées, selon les chercheurs de l’étude. 

Encore plus envie de sucre 

Autre hypothèse avancée par les chercheurs : les édulcorants augmentent la sensation de faim. Le consommateur aurait donc plus envie de sucre ou de gras en consommant des boissons « light ». Il grignoterait plus. 
Le microbiote, ou la flore intestinale, serait aussi perturbé par ces sodas. Conséquence : le diabète serait favorisé et apparaitrait plus facilement qu’avec une consommation de sucre normale. 

Enjeu de santé publique 

Derrière tout ça se cache évidemment un enjeu de santé publique, à notre époque où le surpoids et l’obésité augmentent. En France, les députés ont adopté cet automne une nouvelle version de la « taxe soda », destinée à réduire le taux de sucre dans les boissons. 

Mais aussi du taux d’édulcorants. Les industriels paieront donc une taxe en fonction des sucres ajoutés que leurs boissons contiennent. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité