Publicité

QUESTION D'ACTU

Cancérogénèse

Un lien certain entre les bactéries présentes dans la bouche et le cancer de l'œsophage

Une analyse des bactéries présentes dans la bouche montre que certains types de bactéries de la bouche, responsables d’une maladie des gencives, sont associés à un risque plus élevé de cancer de l'œsophage.

Un lien certain entre les bactéries présentes dans la bouche et le cancer de l'œsophage © Stocklib /

  • Publié 04.12.2017 à 17h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cancer de l'œsophage est le huitième cancer le plus courant et la sixième cause de décès par cancer dans le monde. Cela s’explique par le fait que la maladie est souvent découverte lorsqu'elle a atteint un stade avancé. Les taux de survie à cinq ans varient d'environ 15% à 25% dans le monde.
« Le cancer de l'œsophage est un cancer mortel et il y a un besoin urgent de nouvelles pistes de prévention, de stratification des risques et de détection précoce », selon l’auteur de l’étude M. Ahn.
Des recherches antérieures avaient montré que la maladie des gencives, la « parodontite » ou « parodontopathie », qui est causée par certains microbes présents dans la bouche (l e « microbiote buccal »), est associée à plusieurs types de cancer, y compris ceux de la bouche, de la tête et du cou.

Deux bactéries du microbiote buccal

Le docteur Ahn et ses collègues ont recueilli des échantillons de lavage oral de 122 000 participants. En 10 ans de suivi, 106 participants ont développé un cancer de l'œsophage. Certains types de bactéries sont associés à un risque plus élevé de cancer de l'œsophage selon les résultats de l’étude publiés dans Cancer Research.
Par exemple, des niveaux plus élevés de la bactérie Tannerella forsythia ont été associés à un risque accru de 21% d’adénocarcinome de l’œsophage. La bactérie Porphyromonas gingivalis est associée à un risque plus élevé de carcinomes épidermoïdes de l’œsophage. Ces deux espèces sont fortement impliquées dans la parodontite commune.

La parodontite est un facteur de risque

« Notre étude indique qu'apprendre davantage sur le rôle du microbiote oral peut potentiellement conduire à des stratégies pour prévenir le cancer de l'œsophage ou au moins l'identifier à des stades plus précoces », explique le Dr. Ahn. « L'étape suivante consiste à vérifier si ces bactéries pourraient être utilisées comme biomarqueurs prédictifs ».
L'étude confirme qu'une bonne santé bucco-dentaire, y compris un brossage quotidien des dents et des visites régulières chez le dentiste, est un moyen important de se prémunir contre les maladies de la gencive et la liste croissante des problèmes de santé qui y sont associés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité