Publicité

QUESTION D'ACTU

Excès alimentaires

Perdre du poids : pourquoi l’exercice physique ne suffit pas

Nombre de personnes s’étonnent que l’exercice physique ne leur fait pas perdre de poids. Une étude menée au Royaume-Uni explique enfin pourquoi le sport, à lui seul, ne peut engendrer une modification évidente de la masse corporelle.

Perdre du poids : pourquoi l’exercice physique ne suffit pas halfpoint/epictura

  • Publié 25.11.2017 à 12h35
  • |
  • |
  • |
  • |


L’exercice physique régulier suffit-il pour perdre du poids ? Nous savons que l’effet du sport sur le corps humain est variable selon les individus, mais il est aujourd’hui possible d’affirmer que le comportement alimentaire associé pourrait considérablement influencer les résultats.
Une étude réalisée par des chercheurs de l’Université de Bangor, au Royaume-Uni, et dont les résultats ont été publiés dans la revue Applied Physiology, Nutrition and Metabolism apporte enfin des données fiables : elle démontre que si les sujets ne modifient pas leur alimentation en même temps, l’exercice physique à lui seul, ne suffiit pas à entraîner une perte de poids.

Une analyse complète des hormones

Pour en arriver à ces conclusions, les scientifiques on réparti par tirage au sort 70 femmes en deux groupes. Dans le premier, 34 femmes âgées de 18 à 32 ans ont participé à une séance d'entraînement trois fois par semaine, sur 4 semaines au total. Dans le second, 36 femmes de la même tranche d’âge ont participé à la même session, mais sur un total de 8 semaines. Leurs poids, masse musculaire et masse grasse ont été mesurés avant et après chaque séance de sport. De même que des prises de sang régulières ont permis de mesurer les niveaux de leurs hormones d'appétit, y compris ceux de l'insuline, la leptine, l'amyline, la ghréline et la PYY-36. Des hormones pouvant influencer les sentiments de faim. Afin de ne pas influencer leurs comportements, les chercheurs ont fait croire aux deux groupes que l'étude visait à seulement évaluer les effets de l'exercice sur la condition cardio-respiratoire.

L’effet boomerang

Résultat, aucune des femmes, qu’elles aient été minces, rondes ou obèses, n’a de perte significative de poids à la fin de sa session. Cependant, les participantes minces gagnent en masse musculaire. Le Dr Hans-Peter Kubis, de l'École des Sciences du Sport, de la Santé et de l'Exercice de l'Université et ses collègues ont également constaté que les femmes en surpoids avaient subi une hausse du taux de leurs hormones de l’appétit.
« Notre système corporel est si bien régulé qu'il trouve toujours un moyen de compenser la perte d'énergie après l'effort », explique le Dr Hans-Peter Kubis. Ce qui justifierait que le sport, à lui seul, ne suffise pas à réduire la masse corporelle. « Qu'elles en soient conscientes ou non, les personnes qui font de l'exercice peuvent ressentir un appétit accru, ce qui rend difficile l'atteinte de leurs objectifs ». 

Pour que l’exercice physique soit efficace en terme de perte de poids, précise l’étude, il doit être accompagné d’une alimentation équilibrée. Le Dr. Kubis note également que l’objectif principal ne devrait pas être la perte de poids à tout prix. « Lorsque nous nous concentrons uniquement sur le poids, les améliorations obtenues par le sport sont moindres ». En conclusion, l'entraînement physique testé n'a pas conduit à une perte de poids significative chez les participantes, mais la variation de la réponse pondérale au sport pourrait s'expliquer en fonction des niveaux d'hormones de l'appétit.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité