Publicité

QUESTION D'ACTU

Insomnie

Déficit de sommeil : les mêmes effets que l’alcool

Sacrifier ses heures de sommeil a des conséquences importantes pour le fonctionnement du cerveau. Une nouvelle étude démontre en quoi cela peut affecter notre quotidien. 

Déficit de sommeil : les mêmes effets que l’alcool photographee.eu

  • Publié 08.11.2017 à 18h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Trous de mémoire, troubles de la vision… le manque de sommeil perturbe la communication entre les cellules nerveuses dans le cerveau, selon une recherche menée par la David Geffen School of Medicine à l’Université de Los Angeles (UCLA), en Californie, et l’Université de Tel Aviv, en Israel.

Les résultats de cette recherche, publiés dans le journal Nature Medicine démontrent que le fonctionnement du cerveau est considérablement ralenti. 

Le cerveau tourne au ralenti

Pour réaliser cette étude, les chercheurs ont travaillé avec douze personnes épileptiques. Ces personnes avaient déjà des électrodes implantées dans leur cerveau, afin de trouver l’origine de leurs crises, avant une opération chirurgicale. Ces douze personnes bénévoles ont été tenues artificiellement en éveil et devaient trier des images par catégorie, aussi vite que possible. 

Grâce aux électrodes, les chercheurs pouvaient analyser l’activité du lobe temporal de leur cerveau, associé à la mémoire et à la perception visuelle. Résultat : plus les patients étaient fatigués, moins ils étaient performants. L’activité des neurones était lente. Le manque de sommeil perturbe le déchiffrage des informations, visuelles ou non, par les neurones.

Les mêmes effets que l’alcool

Un cerveau qui tourne au ralenti à cause de la fatigue peut s’avérer dangereux dans la vie de tous les jours. Au volant, par exemple. Conduire sans avoir dormi est, pour les chercheurs, tout aussi dangereux que conduire en ayant trop bu. Les effets sont les mêmes : manque de réflexes, altération de la vision. Le risque d’avoir un accident est tout aussi grand. La seule différence, c’est qu’il n’existe pas aujourd’hui de « contrôle de sommeil » comme il existe des contrôles d’alcoolémie sur les routes. 

Mieux dormir

Pour éviter d’abîmer notre cerveau, voici quelques conseils pour bien dormir. Tout d’abord, un adulte a besoin, en moyenne, de huit heures de sommeil par nuit. Pour éviter le sommeil agité, loin d’être réparateur, il faut éviter l’exposition aux écrans (ordinateur, télévision, téléphone portable) avant de se mettre au lit. Plus facile à dire qu’à faire. Mais rien ne vaut la lecture d’un bon livre pour s’endormir paisiblement. Le sommeil se joue aussi sur l’alimentation. Il faut manger léger le soir et surtout, ne pas se coucher directement après avoir dîné. 

Des conditions favorables pour ne pas avoir un cerveau au ralenti le lendemain.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité