Publicité

QUESTION D'ACTU

Cinq milliards d'euros

Santé : le gouvernement investit dans le numérique

Pour accélérer la transition numérique et réduire les inégalités d'accès aux soins, le gouvernement alloue une enveloppe de 5 milliards d'euros sur 5 ans. 

Santé : le gouvernement investit dans le numérique Jacques Witt / Sipa/SIPA

  • Publié 26.09.2017 à 18h44
  • |
  • |
  • |
  • |


C’était l’une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron : lancer un plan d’investissement pour transformer et moderniser le pays. Présenté ce lundi 25 septembre par le Premier ministre, le Grand Plan d’Investissement (GPI) est ambitieux. Doté de 57 milliards d’euros, il permettra « d’accélérer l’adaptation de la France au 21ème siècle », a déclaré Edouard Philippe.

Il aura pour objectif de relever le défi de la transition écologique (20 milliards d’euros), l’accès à l’emploi (15 milliards), l’innovation (13 milliards) et le virage du numérique (9 milliards).

La Construction d’un Etat à l’ère du numérique concernera en premier lieu le monde de la santé. « Notre système de santé et de sécurité sociale doit aussi se transformer pour intégrer les nouvelles technologies, répondre aux enjeux du territoire et trouver un équilibre financier », indique Matignon.
Une enveloppe de 4,9 milliards sera mobilisée sur 5 ans pour accélérer la numérisation du système de santé et de cohésion sociale, pour développer les maisons de santé dans les territoires en manque de médecins, pour moderniser les équipements hospitaliers et pour soutenir la recherche médicale.


Un hôpital numérique

Le plan prévoit, par exemple, d’accélérer la transformation numérique des établissements de santé. Il s’agit par exemple d’étendre la prise de rendez-vous en ligne ou le paiement en ligne. Les patients bénéficieront aussi « d’information sur l’hospitalisation de leurs proches ou leur dossier médical personnel ».

L’idée est aussi de créer du lien entre l’hôpital et les professionnels de santé libéraux afin que les informations sur les patients soient partagées plus facilement. Ce programme doté de 420 millions d’euros prendra la suite du programme Hôpital numérique lancée n 2012 par Marisol Touraine.

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, devrait proposer un plan de « déploiement du numérique en santé » avant la fin de l’année 2017, selon sa feuille de route dévoilée ce mardi 26 septembre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Déployer la télémédecine

Autre investissement : la télémédecine. Le gouvernement mise sur cette solution pour assurer l’organisation des soins partout sur le territoire et réduire les inégalités d’accès à un médecin. Dans le cadre du GPI, 50 millions d’euros seront investis sur 5 ans. Ils serviront, notamment, à développer les équipements numériques nécessaires et les possibilités de paiement et de lecture de la carte vitale à distance. Des mesures devront être mises en œuvre « dès 2018 », précise la feuille de route.

LE GPI prévoit également d’investir 400 millions d’euros pour favoriser le développement des maisons de santé et centres de santé. L’objectif est de respecter la promesse d’Emmanuel Macron de doubler le nombre de ces structures à la fin du quinquennat. « Aujourd’hui, on dénombre près de 930 maisons de santé et 350 centres de santé pluri-professionnels sur le territoire », indique le rapport.

Toutes ces réformes devront être conduites dans le cadre de l’ONDAM, à en croire la feuille de route d’Agnès Buzyn. Des précisions seront apportées lors de la présentation du projet de loi de finances et le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2018 le 27 et 28 septembre prochains.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité