Publicité

QUESTION D'ACTU

Stimulation du nerf vague

Etat végétatif : un homme en sort après 15 ans

Des chercheurs lyonnais ont sorti un homme de 15 ans d’état végétatif. Pour cela, ils ont stimulé son nerf vague pendant un mois.

Etat végétatif : un homme en sort après 15 ans sudok1/epictura

  • Publié 25.09.2017 à 18h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Inespéré. Après 15 ans passés en état végétatif, un homme de 35 ans a de nouveau présenté des signes de conscience. Cela grâce à des spécialistes de l’Institut des Sciences Cognitives Marc-Jeannerod de Lyon (Rhône). Ils expliquent leur expérience dans Current Biology.

Victime d’un accident de voiture, le patient en question n’a jamais repris conscience. Pendant plus d’une décennie, l’homme est resté plongé dans un état végétatif. Il est alors capable de respirer seul, de réaliser des gestes automatiques voire d’ouvrir les yeux. Mais aucune activité consciente n’est possible. Aucun stimulus externe ne le fait réagir malgré les tentatives répétées.

Un type de pacemaker

Après 12 mois dans cet état – causé par des lésions cérébrales – les équipes médicales jugent généralement le cas irréversible. C’est justement pour cela que les Lyonnais ont sélectionné ce malade. Ils voulaient être sûrs qu’aucun autre facteur ne pourrait interférer. Et leur expérience suggère que sortir d’un état végétatif prolongé est possible.

La solution proposée est pour le moins invasive. Elle consiste à implanter un stimulateur du nerf vague dans la poitrine du sujet. Le dispositif, semblable à un pacemaker, envoie des impulsions électriques à intervalles réguliers sur ce nerf. Une technique déjà utilisée avec succès dans l’épilepsie.

Après un mois de stimulation, les chercheurs ont commencé à observer des améliorations réelles. Son électro-encéphalogramme se montre bien plus actif, particulièrement au niveau du cortex et des régions sous-corticales.


L’activité cérébrale avant (gauche) et après (droite) la stimulation du nerf vague (Corazzol et al.)

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un nerf multi-fonctions

D’un point de vue externe aussi, la situation s’améliore. Le patient commence à répondre à des sollicitations – comme suivre un objet des yeux ou tourner la tête. Selon sa mère, il reste plus longtemps éveillé lorsqu’on lui lit un livre.

Et c’est bien de conscience qu’il s’agit. Car l’homme est aussi capable de réagir à des situations qu’il juge menaçante. Si un visage s’approche brusquement de lui, il écarquille les yeux. Autant de signes qui suggèrent qu’il est entré dans un état de conscience minimale. « Il est possible d’améliorer les interactions d’un patient avec le monde », se félicite Angela Sirigu, qui a coordonné les travaux.

L’usage du stimulateur du nerf vague pourrait bien s’étendre, si les résultats lyonnais sont confirmés. L’équipe a donc prévu de lancer une étude plus large, destinée à confirmer ces résultats.

Reste à confirmer que c’est bien la stimulation du nerf vague qui a permis cette amélioration. L’hypothèse de travail est sérieuse : le nerf vague connecte le cerveau à d’autres zones du corps… mais il joue aussi un rôle clé dans l’état d’éveil et d’autres fonctions.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité