Publicité

QUESTION D'ACTU

Une variété très résistante

Paludisme : une forme résistante gagne le Vietnam

Une nouvelle souche de paludisme en provenance de l’ouest du Cambodge touche désormais le Vietnam, et résiste au traitement principalement utilisé.

Paludisme : une forme résistante gagne le Vietnam Plasmodium (NIAID/Flickr)

  • Publié 22.09.2017 à 18h06
  • |
  • |
  • |
  • |


La lutte contre le paludisme progresse. Entre 2010 et 2015, le nombre de nouveau cas a baissé de 21 %, et la mortalité de 29 % (et de 35 % chez les moins de 5 ans), d’après les chiffres de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Mais d’autres menaces se présentent.

Des souches résistantes aux traitements existants font leur apparition. L’une d’entre elles, Plasmodium falciparum C580Y, était cantonnée dans l’ouest du Cambodge. Mais dans un article publié dans Lancet Infectious Diseases, des chercheurs de l’université de Bangkok (Thaïlande) signalent que cette souche a déjà commencé à se répandre dans les pays alentours, et notamment au Vietnam, en suivant le cours du fleuve Mékong.

Des politiques de santé à revoir

« Une variété mutante et très résistante du paludisme s’est désormais répandue de l’ouest du Cambodge vers le nord-est de la Thaïlande, le sud du Laos et le sud du Vietnam, causant ainsi une flambée d’échecs thérapeutiques de patients infectés, explique le Pr Arjen Dondorp, directeur de l’unité paludisme au centre Mahidol Oxford de recherche en médecine tropicale, à Bangkok. Cela pourrait déboucher sur une augmentation de la transmission dans ces pays, et remettre en question leurs efforts pour éliminer le paludisme. »

La souche est en effet résistante à la plupart des médicaments les plus efficaces actuellement disponibles, et en particulier à la dihydroartémisinine-pipéraquine, le traitement combiné de base au Vietnam.

Les pays sont donc invités à revoir leur stratégie de traitement, et à tenter de confiner cette nouvelle souche en limitant les transmissions, par une prise en charge la plus précoce possible.


Migration de la souche résistante en Asie du Sud-Est

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un air de déjà-vu

« Nous sommes en train de perdre une course dangereuse, s’inquiète le Pr Sir Nicholas White, co-auteur de l’article. L’expansion de cette souche super-résistante est inquiétante, et a des implications pour la santé publique mondiale. Chaque année, environ 700 000 personnes meurent d’infections résistantes aux traitements, paludisme compris. Si rien n’est fait, ce chiffre pourrait grimper à 1 million d’ici 2050. »

Les spécialistes craignent en effet que cette souche ait des envies de voyage, et se répandent en Inde, mais surtout en Afrique, où elle pourrait faire des dégâts bien plus importants. Des souches résistantes avaient suivi ce trajet dans les années 1950 et 1960, faisant sur leur passage des millions de morts.

En 2015, d’après l’OMS, 212 millions de personnes ont contracté le paludisme, et 429 000 en sont mortes. Neuf cas sur dix ont été enregistrés en Afrique.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité