Publicité

QUESTION D'ACTU

Journée nationale

Santé : près d'un Français sur deux se plaint de la pollution de l'air

Les Français sont nombreux à penser que la qualité de l'air se dégrade et que cela a un impact sur leur santé. Et ils estiment être mal informés sur les dangers.

Santé : près d'un Français sur deux se plaint de la pollution de l'air shkyo30/epictura

  • Publié 20.09.2017 à 15h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Gêne respiratoire, toux, nez qui coule, symptômes asthmatiques… Plus de 4 Français sur 10 rapportent avoir ressenti l’année dernière des effets négatifs sur leur santé de la pollution de l’air. Une proportion qui grimpe dans les grandes villes, et en particulier dans la région parisienne, où plus de la moitié des habitants dénonce la pollution, selon un sondage OpinionWay pour Generali publié à l’occasion de la Journée nationale de la qualité de l’air (1).

Un état de santé dégradé qui fait dire aux Français que la qualité de l’air s’est détériorée ces 5 dernières années. Ils sont, en effet, 52 % à le penser. Les Franciliens sont plus sévères : 68 % estiment qu’ils respirent un air moins pur.


Un air plus respirable

Et pourtant, les relevés réalisés ces dernières années montrent au contraire que les polluants sont de moins en moins présents dans l’atmosphère. « Les mesures de particules fines, de dérivés soufrés ou d’oxyde d’azote montrent plutôt une amélioration de la qualité de l’air.
« Mais ce que l’on garde en mémoire, ce sont les pics de pollution, relève le Pr Bruno Housset, chef du service de pneumologie au centre hospitalier intercommunal de Créteil (Val-de-Marne) et président de la Fédération du Souffle. Il faut toutefois rappeler que les dangers pour la santé sont davantage liés à la pollution de fond que ces pics dont les médias se font l’écho. »

Source : Generalli

Les pics ne sont en fait que l’arbre qui cache la forêt. Si, lors de ces périodes, les hospitalisations ou les consultations pour gêne respiratoire augmentent, la pollution quotidienne est celle qui provoque le plus de dégâts sur notre santé. Chaque jour, les polluants s’accumulent dans notre organisme et endommagent nos poumons, nos vaisseaux et notre cœur. « C’est cette pollution quotidienne qui entretient les phénomènes inflammatoires et provoque les pathologies et raccourcit la durée de vie », comment le Pr Housset.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Changer les comportements

Inquiets pendant les pics de pollution, les Français sont alors plus à l’écoute des messages de prévention. Ils sont alors nombreux à renoncer à faire du sport ou à sortir avec leurs enfants pour éviter de s’exposer à la pollution.
Une grande majorité est disposée à réduire sa vitesse sur les routes, ne pas prendre sa voiture en période pointe ou arrêter de l’utiliser pendant plusieurs jours. « Des comportements qu’il faut adopter même en dehors des pics de pollution, insiste le pneumologue. Il faut réduire le trafic routier et développer les transports en commun. Préserver la qualité de l’air doit rentrer dans nos mœurs et notre culture ».

Source : Generalli

Mais dans les faits, ce changement de comportement est encore difficile à obtenir. Peut-être parce que la population se sent mal informée : plus de 6 Français sur 10 estiment ne pas recevoir assez d’informations. Les jeunes sont les premiers à s’en plaindre. « C’est le principal chiffre qui m’a impressionné, mais cela nous montre que nous sommes sur le bon chemin », relève le Pr Housset.

Avec Airparif (2) et l’université Est Créteil, la Fondation du Souffle développe une plateforme d’e-santé, baptisée Air éducation, qui se donne pour mission d’informer les enfants, les enseignants mais aussi les professionnels de santé sur la pollution. La plateforme devrait être disponible au printemps 2018.


(1) Etude réalisée par OpinionWay pour Generali auprès d’un échantillon de 1 060 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, du 6 au 8 septembre 2017.

(2) Association de surveillance de la qualité de l'air

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité