Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépistage

Alzheimer : une détection précoce dans la rétine

Il serait possible de détecter les plaques amyloïdes, révélatrices de la maladie d’Alzheimer, grâce à une simple rétinographie.

Alzheimer : une détection précoce dans la rétine lightscribe/Epictura

  • Publié 29.08.2017 à 13h45
  • |
  • |
  • |
  • |


La maladie d’Alzheimer ne se soigne pas. La dégénérescence cognitive est irréversible, et la pathologie évolue irrémédiablement vers des symptômes de plus en plus lourds. Seule éclaircie pour les malades et leur entourage : si elle est prise en charge de manière précoce, il est possible de ralentir son évolution.

La recherche de méthodes diagnostiques est donc l’un des volets de recherche sur Alzheimer. Et des progrès sont faits. Des médecins du célèbre hôpital Cedars-Sinai de Los Angeles (États-Unis) affirment qu’avec une simple photo du fond de l’œil, il serait possible de détecter la maladie à un stade précoce.

Un test simple

Il est déjà possible de faire un dépistage précoce. Mais il s’appuie en général sur un interrogatoire, suivi d’examens d’imagerie ou de recherche de marqueurs via une ponction lombaire. Des tests diagnostiques parfois lourds, et coûteux.

Ce que proposent les médecins américains, c’est une alternative simple, peu invasive et peu coûteuse. Elle consiste à injecter une substance fluorescente aux patients. Celle-ci va se fixer aux plaques amyloïdes, des amas de protéines qui, par leur accumulation, sont, au moins en partie, responsables de la dégénérescence des neurones dans la maladie d’Alzheimer.

Ensuite, par rétinographie, c’est-à-dire un cliché photographique de la rétine, ces plaques révélées par le produit fluorescent peuvent être observées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Preuve de concept

Et la méthode semble fonctionner, d’après les résultats d’expériences que les médecins du Cedars-Sinai ont menées, et qu’ils publient dans le Journal of Clinical Investigation. Ils ont montré que les plaques d’amyloïde étaient plus nombreuses sur les rétines des patients souffrant de la maladie. Chez la souris, puis chez l’homme.

Ils ont aussi pu remarquer chez des personnes touchées par Alzheimer, vivantes comme décédées, que la quantité de plaques amyloïdes dans le cerveau et sur la rétine étaient corrélées. En d’autres termes, l’avancement de la maladie pourrait être évalué grâce à la rétinographie.

D’autres essais en cours

Cette preuve de concept a déjà donné naissance à une startup, NeuroVision Imaging, qui tente de promouvoir la technique. Un essai à plus large échelle a déjà été lancé, sur des patients de plus de 65 ans, et sains.

Les quelque 400 participants seront suivis sur plusieurs années, et subiront des examens réguliers. Cet essai permettra de valider le caractère prédictif de la rétinographie, si elle parvient à détecter des cas précoces d’Alzheimer avant l’arrivée d’autres symptômes.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité