Publicité

QUESTION D'ACTU

Aedes albopictus

Moustique-tigre : la ville de Grenoble appelle la population à l’action

La mairie a émis des recommandations pour lutter contre la prolifération du moustique-tigre. L’insecte sévit dans la ville et ses environs.

Moustique-tigre : la ville de Grenoble appelle la population à l’action smuayc/epictura

  • Publié 26.08.2017 à 18h34
  • |
  • |
  • |
  • |


Le moustique tigre est déjà bien installé en France, depuis son introduction sur le territoire en 2004. Désormais présent dans 33 départements, vecteur de plusieurs maladies dont la dengue, Chikungunya et Zika, Aedes albopictus représente une menace pour les Français. « Le moustique qui vous pique est né chez vous ou près de chez vous ! », rappelle la mairie de Grenoble dans un communiqué qui vise à rappeler les gestes pour limiter sa propagation.

« Le moustique tigre se développe surtout en zone urbaine, dans de petites quantités d'eau, et se déplace peu au cours de sa vie (100 mètres autour de son lieu de naissance) », rappelle la mairie. Il convient ainsi d’apprendre à l’identifier : l’insecte est de coloration contrastée noire et blanche, de très petite taille et particulièrement nuisible. Ses piqûres surviennent principalement à l'extérieur des habitations, pendant la journée, avec un pic d'agressivité à la levée du jour et au crépuscule.

Les répulsifs ne suffisent pas

Pour lutter contre sa reproduction, « il faut supprimer les lieux de ponte et de repos par des gestes simples : les produits anti-moustiques (insecticides, répulsifs) ne suffisent pas : privons-les d'eau », enjoint la mairie.

Les autorités locales appellent ainsi les habitants à supprimer les gîtes larvaires potentiels, c'est-à-dire toute eau stagnante au domicile et autour. Elles préconisent d’entretenir les espaces extérieurs, d’évacuer les feuilles mortes, de vider les vases, les soucoupes des pots de fleurs ou de les remplir de sable humide, de supprimer ou vider régulièrement les petits récipients pouvant contenir de l'eau dans les jardins.

Pour éviter la formation d’eau stagnante, il convient de couvrir les bidons de récupération d'eau de pluie avec une moustiquaire ou un tissu fin, de retourner les arrosoirs, de prévoir une pente suffisante pour que l'eau ne stagne pas dans les gouttières et de les curer pour veiller à la bonne évacuation des eaux de pluie.

Enfin, il est conseillé de ranger à l'abri de la pluie tous les stockages pouvant contenir de l'eau : pneus, bâches plastique, jeux d'enfants, mobilier de jardin, pieds de parasols...

« Ces gestes simples réduisent efficacement le risque de présence du moustique à proximité du domicile. Ils sont indispensables pour limiter la prolifération des moustiques et pour protéger votre entourage ».

La mairie insiste : « toute la population peut participer à la lutte contre le moustique tigre. C'est une action citoyenne qui permet de compléter les actions des différents services ».

Le moustique-tigre sévit plus que jamais autour de Grenoble. Plusieurs communes de l'agglomération ont dû récemment faire appel aux experts de l'Entente Interdépartementale Rhône-Alpes de Démoustication pour venir à bout du petit insecte tigré. Dans le Var, les deux premiers cas autochtones de chikungunya ont été détectés au mois d’août.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité