Publicité

QUESTION D'ACTU

Action sur les bactéries

La cranberry favorise l’équilibre du microbiote intestinal

Le jus de canneberge pourrait s’avérer être un bon prébiotique. Il permettrait de favoriser les « bonnes bactéries » présentes dans l’intestin.

La cranberry favorise l’équilibre du microbiote intestinal Pen Waggener Suivre/Flickr

  • Publié 12.07.2017 à 12h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Nous connaissions déjà l’utilité, peut-être un peu surestimée, mais prouvée, du jus de cranberry pour limiter les rechutes d’infections urinaires. La boisson qui nous vient d’Amérique du Nord pourrait avoir d’autres vertus santé : elle pourrait notamment être utile au microbiote intestinal.

C’est la conclusion d’une étude menée à l’université du Massachussetts à Amherst (États-Unis), dont les résultats ont été publiés dans la revue Applied environmental microbiology. Les chercheurs ont étudié les effets de la canneberge sur les bactéries non pathogènes et utiles à notre métabolisme, et qui sont installées dans les intestins.

Manger pour deux

Ce que nous mangeons nous nourrit, mais pas seulement. Il y a autant de bactéries dans notre système digestif que de cellules dans l’ensemble du corps. Nous mangeons donc pour deux, et l’évaluation des qualités nutritives des aliments ne se mesure plus qu’aux apports directs pour le métabolisme humain.

Certaines cellules végétales ne sont pas digestes. Les mécanismes mis en œuvre dans la digestion ne suffisent pas à casser leur enveloppe. C’est le cas pour la canneberge, dont nous ne parvenons pas à assimiler des sucres appelés xyloglucans. En revanche, ces sucres peuvent être consommés par des bactéries.

Pour activer le bifidus

C’est ce qu’ont découvert les chercheurs américains. Ils ont étudié l’assimilation du xyloglucans par un certain type de bactéries, les Bifidobacteria, que l’on connaît mieux sous le nom de bifidus. Ces bactéries, utilisées dans la fermentation du lait pour la fabrication de fromages et de yaourts, sont naturellement présentes dans les intestins, surtout chez les nouveau-nés.

Et ces Bifidobacteria sont capables d’assimiler les xyloglucans, d’après les résultats des chercheurs. Par extension, ils émettent l’hypothèse que d’autres types de bactéries pourraient être favorisées par l’apport de ces sucres qui n’auront pas été monopolisés par le métabolisme de l’hôte humain.

Ces résultats sont intéressants, car certaines souches de bifidus apportent des avantages, en permettant par exemple une meilleure absorption des protéines du lait, ou en réduisant les risques d’eczéma ou de diarrhées chez les nourrissons. Des bénéfices sont aussi associés à d’autres bactéries favorables du microbiote intestinal.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Prébiotiques et probiotiques

De plus en plus, la science révèle l’importance de ces bactéries, et pas seulement dans la digestion. Leur rôle a déjà été établi dans le développement ou la protection contre de nombreuses malades. Des stratégies commencent à être mises au point pour favoriser leur présence et leur équilibre. Notamment par la prise de probiotiques ou de prébiotiques.

« Avec les probiotiques, nous prenons des doses supplémentaires de bactéries bénéfiques, qui peuvent – ou non – apporter un bénéfice à la santé intestinale, explique David Sela, spécialiste du microbiote à l’université du Massachussetts, et auteur principal de l’étude. Avec les prébiotiques, nous savons déjà que ces bactéries sont là, dans nos intestins. Il suffit alors de les nourrir ! Donnons-leur plus de nutriments, et des choses qu’elles aiment. »

Et, visiblement, ce que certaines d’entre elles aiment, c’est le jus de cranberry. D’autres aliments peuvent aussi faire office de prébiotiques, mais si les recherches de David Sela se sont concentrées sur la canneberge, c’est en raison des financements, dont une grande partie provenait de l’entreprise Ocean spray, l’un des principaux exportateurs mondiaux du fruit et de ses produits dérivés. Ce qui n’en réduit pas les bienfaits, maintenant bien établis !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité