Publicité

QUESTION D'ACTU

Hygiène de vie

Hypertension : une aide en ligne aussi efficace que l'ajout d'un traitement

Grâce à des outils multimédias et interactifs, des patients atteints d'hypertension ont réussi à réduire leur pression artérielle en adoptant un mode de vie plus sain. 

Hypertension : une aide en ligne aussi efficace que l'ajout d'un traitement spotmatikphoto/epictura

  • Publié 19.03.2017 à 11h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Internet peut aider les patients hypertendus à faire baisser leur pression artérielle, assure une étude présentée ce samedi 18 mars au congrès de la Société américaine de cardiologie. Les chercheurs de l’université de Toronto (Canada) montrent en effet que l’accès à des outils multimédias et des conseils en ligne ont été bénéfiques à des malades sous traitements.

Pour mener leurs travaux, l’équipe canadienne a suivi durant un an 264 patients âgés en moyenne de 57 ans. Les trois-quarts étaient caucasiens et plus de la moitié des volontaires étaient des femmes. De manière aléatoire, ils ont été assignés au groupe allant recevoir un soutien via internet ou au groupe contrôle.

Outils interactifs

A l’entrée dans l’essai, les patients avaient une tension d’environ 140/90 mm Hg (une pression artérielle normale doit être inférieure). Environ 15 % des participants avaient une tension plus élevée (160/100) et plus de 80 % recevaient un traitement contre l’hypertension.

Au cours des 4 premiers mois, tous les volontaires des deux groupes ont reçu des mails une fois par semaine, puis une fois toutes les deux semaines les 4 mois suivants. L’envoi des courriels a ensuite été mensualisé pour les 4 derniers mois. Dans le premier groupe, les mails contenaient des liens vers une aide en ligne et des outils interactifs pour les motiver à mieux manger, bouger et adopter un mode de vie sain. L’autre groupe a reçu quant à lui de simples informations sur les pathologies cardiaques et les comportements à adopter pour réduire la pression artérielle.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Bénéfique quel que soit le stade de la maladie

A l’issue des 12 mois, la pression pulsée qui est un facteur prédictif du risque cardiovasculaire, en particulier d’infarctus, a diminué de 4 mm Hg dans le premier groupe contre 1,5 mm Hg dans le groupe contrôle. Ainsi, les patients ayant reçu un soutien sur internet ont plus réduit leur risque de faire un infarctus que les autres volontaires.

En outre, les chercheurs ont observé que la diminution de la pression diastolique était différente entre les hommes et les femmes. Alors que les femmes ont réussi à la diminuer de 6 mm Hg dans les deux groupes, les hommes encouragés à changer leur mode de vie l’ont réduit de 4 mm Hg et ceux du 2ème groupe l’on abaissé de 1,5 mm Hg. Point positif : ces améliorations ont été notées chez tous les patients quelle que soit la sévérité de leur maladie.

Optimiser les thérapies

« Le soutien sur internet a le même effet que l’ajout d’un médicament anti-hypertension, souligne le Pr Robert Nolan, responsable des travaux. C’est pour cette raison que nous pensons que dispenser des conseils axés sur le mode de vie peut être un complément et peut optimiser l’efficacité des thérapies ».

En France, 15 millions d’hommes et de femmes souffrent d’hypertension artérielle. Celle-ci endommage les artères, et provoque parfois des dégâts irréparables. Cette pathologie chronique est en grande partie due à l’évolution de nos modes de vie, notamment notre alimentation trop riche en graisses, en sel et en sucres et la sédentarité.

Si l’observance au traitement est cruciale, l’hygiène de vie est un pilier du traitement. Les spécialistes recommandent vivement aux malades de limiter leur consommation de sel, d’arrêter de fumer et boire de l’alcool et d’apprendre à gérer le stress. Autant de conseils que les personnes en bonne santé peuvent adopter pour prévenir l’apparition de cette maladie grave.

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité