Publicité

QUESTION D'ACTU

Brûlures, chutes...

Accidents de la vie courante : près d'un foyer sur deux touché

Dans une enquête, 41 % des Français déclarent qu’au moins un membre de leur foyer a été victime d’un accident de la vie courante (brûlures, chutes...) au cours des 12 derniers mois. 

Accidents de la vie courante : près d'un foyer sur deux touché JAUBERT/SIPA

  • Publié 02.06.2016 à 18h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus fréquents que les accidents de la route, les accidents domestiques sont omniprésents dans nos vies. Dans une enquête exclusive réalisée par Opinion Way pour GEMA Prévention (1), près d’un foyer sur deux (41 %) déclare qu’au moins un membre de la famille a été victime d’un accident de la vie courante (AcVC) au cours des douze derniers mois. Un Français sur trois confie aussi avoir été lui-même victime d’un AcVC.

Ces accidents concernent aussi bien les adultes que les plus jeunes. 20 % des parents signalent en effet qu’un ou plusieurs de leurs enfants en ont été victimes depuis un an. Les accidents de sport et loisirs sont les plus fréquents. 9 % des enfants se sont blessés durant ces activités.

Les brûlures en tête du palmarès 

Mais les accident les plus fréquents sont les brûlures subies par 19 % des personnes interrogées (26 % déclarent que cela concerne au moins une personne de leur foyer), suivies des chutes, citées par 11% des Français (18 % au niveau du foyer), puis les accidents de bricolage (10 % et 16 % au niveau du foyer) et les accidents de sport et loisirs (8 % et 15 % au niveau du foyer).

Les brûlures et les chutes concernent plus souvent les femmes que les hommes, alors que pour les accidents de bricolage et de sport et loisirs c'est le contraire.

La cuisine, la pièce la plus dangereuse

S'agissant des lieux à haut risque, 77 % des Français, dont le foyer a été concerné par un AcVC au cours des douze derniers mois, désignent leur maison comme lieu d’accident. Viennent ensuite l’enceinte sportive (16 %), le domicile de leurs proches (13 %), et la rue (10%).

Mais surtout, 62 % des personnes interrogées déclarent que les accidents de la vie courante dont ils ont été victimes, eux-mêmes ou leurs proches, ont eu lieu dans la cuisine. On atteint même 81 % pour les brûlures ! Les autres lieux les plus à risque sont le jardin, la salle de bain, les escaliers et couloirs.

Une prise en charge médicale dans 1 cas sur 3

Après un accident de la vie courante au sein de son foyer, plus d'un Français sur trois déclare que la première réaction a été de faire appel à un professionnel de santé. 

La consultation du médecin généraliste a été la solution privilégiée (19 %), avant l’hôpital (18%) ou le numéro d’urgence (11 %). Dans les cas d’accidents concernant les enfants, 53 % des victimes ont consulté un professionnel de santé. Le médecin généraliste en tête (29 %).

Au final, ces accidents ont pour 14 % d’entre eux entraîné une hospitalisation. Les accidents comme la suffocation ou l’électrisation, ont un taux bien plus élevé (35 %).

Informer et sensibiliser encore 

Enfin, 78 % des Français qui ont vécu un accident de la vie courante au sein de leur foyer estiment qu’ils auraient pu l’éviter. 57 % des personnes interrogées considèrent qu’il suffisait d’être plus attentif sur le moment.

Pour Patrick Jacquot, Président de GEMA Prévention, « avec près d’un foyer sur deux touché par les accidents de la vie courante, il est urgent de poursuivre toutes les actions de sensibilisation des Français sur ces risques encore trop sous-estimés. Or, ces accidents dans la majorité des cas sont souvent évitables grâce à de simples réflexes ». Sur la page Facebook du groupe "Les Mamans Assurent", il rappelle que « ce fléau » tue 20 000 personnes chaque année en France.

 

Source : GEMA Prévention 


(1)  L’étude a été menée auprès d’un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et d’un suréchantillon de parents, soit au total 506 parents d’enfants de moins de 18 ans. Les interviews ont été réalisées par questionnaire autoadministré en ligne du 27 avril au 4 mai 2016.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité