Publicité

QUESTION D'ACTU

Déclaration des CDC

Bactérie super-résistante : les Etats-Unis passent à l'attaque

Après la découverte d'une bactérie résistante à tous les antibiotiques, les Etats-Unis ont annoncé qu'ils allaient redoubler d'efforts pour lutter contre l'antibiorésistance. 

Bactérie super-résistante : les Etats-Unis passent à l'attaque alexraths/epictura

  • Publié 01.06.2016 à 19h02
  • |
  • |
  • |
  • |


La découverte d’une bactérie résistante à l’antibiotique de dernier recours chez une patiente américaine a provoqué un électrochoc aux Etats-Unis. Les autorités sanitaires ont annoncé ce mardi qu’ils allaient redoubler d’efforts pour lutter contre la résistance bactérienne, véritable fléau de santé publique qui menace la médecine moderne.

Dès l’automne 2016, les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) mettront en place un réseau de laboratoires régionaux dans les 50 Etats du pays, ainsi que dans 7 grands centres urbains. De nouvelles ressources financières seront également débloquer pour aider les services de santé américains à enrayer la propagation de bactéries multirésistantes.

Les CDC ont précisé que le ministère de la Défense apportera son aide. Ce sont notamment les virologues des services de santé militaire qui ont détecté la « super-bactérie » qui seront en première ligne. Leur première mission consistera à « identifier les personnes qui ont pu être en contact avec elle afin de prendre les mesures nécessaires pour éviter une contagion locale ».


La crainte d'un monde sans antibiotique

C’est la première fois qu’une bactérie résistante à la colistine, l’antibiotique de dernier recours, est découverte sur le sol américain. Jusqu’ici, aucun agent pathogène n’avait développé de résistance à son encontre. Une découverte qui « annonce l’émergence d’une bactérie véritablement résistante à tous les médicaments », ont souligné les chercheurs. Pire, le gène de résistance, appelé mcr-1, est capable de se répandre à d’autres souches bactériennes. La crainte d’une « ère post-antibiotiques » est donc montée d’un cran.

Pourtant, les avertissements n’ont pas manqué ces dernières années. Ce gène de résistance a déjà été détecté en Chine et au Royaume-Uni dans des volailles et des animaux, mais aussi chez l’être humain en Europe, en Afrique, en Amérique du Sud, au Canada et en Chine.

La prescription massive d’antibiotiques, bien souvent inappropriée, chez l’humain et le bétail contribuent grandement à l’apparition de ces résistances. Limiter l’usage de l’antibiothérapie dans les élevages et en médecine est le principal levier d’action pour combattre ce phénomène. La recherche et le développement de nouvelles molécules semblent également tout aussi urgents. C’est pour cette raison que de nombreux experts comme le Pr Ezekiel Emanuel ou Sir Jim O’Neill ont exhorté les pays à débloquer des fonds pour investir ce domaine délaissé pendant bien trop longtemps.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité