Publicité

QUESTION D'ACTU

Avancée dans la recherche

Zika : le virus cloné pour trouver un vaccin

Pour la première fois, des chercheurs ont réussi à cloner le virus Zika. Un pas important qui permettra d'accélérer le développement d'un vaccin. 

Zika : le virus cloné pour trouver un vaccin IAEA Imagebank/Flickr

  • Publié 18.05.2016 à 07h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Le virus Zika a été cloné pour la première fois par une équipe de la faculté de médecine de l’université de Texas (Etats-Unis). Cette expérience inédite, présentée ce lundi dans la revue Cell Host & Microbe, devrait accélérer la recherche sur ce virus émergent, ainsi que le développement d’un vaccin et de traitements médicamenteux.

Pour parvenir à « fabriquer » ce clone, les chercheurs américains ont assemblé 5 fragments génétiques. Dans des tubes à essais et des boîtes de Pétri, l’équipe a montré qu'il était capable d’infecter des cellules. Une compétence confirmée avec des souris. Des complications neurologiques post-infectieuses ont également étaient observées.

En outre, les chercheurs ont voulu s’assurer que leur clone était capable d’infecter le moustique Aedes aegypti, le principal vecteur du virus pour l’homme. Ils ont donc nourri l’insecte avec du sang humain contenant le clone de Zika, puis les ont disséqués pour identifier les moustiques infectés. Résultat : le clone du virus a infecté autant d’insectes que le virus Zika, ce qui suggère que le clone est hautement infectieux pour le moustique Aedes aegypti.


Accélérer la recherche

Grâce à ce clone, les chercheurs espèrent élucider les nombreux mystères qui entourent encore ce virus. Ils pourraient notamment comprendre pourquoi et comment ce virus inoffensif et devenu l’ennemi mondial numéro 1, responsable de syndromes neurologiques sévères et la microcéphalie.

En effet, ils vont pouvoir déterminer les évolutions du virus qui lui ont permis d’améliorer sa transmission par le moustique Aedes, entraînant sa propagation fulgurante en Amérique du Sud et les Caraïbes. Les chercheurs supposent également que le virus s’est adapté pour se maintenir à des concentrations élevées dans la circulation sanguine lui permettant de traverser plus facilement le placenta, et causer la microcéphalie. Une hypothèse qui pourra être confirmée ou infirmée grâce à ce clone et des tests sur des cobayes de laboratoire.

Les résultats de ces prochains travaux ouvriront des pistes de recherche pour des vaccins et des traitements. Mais leur développement sera encore long. Malgré la vingtaine de projets, les candidats-vaccins ne seront pas testés avant la fin de l’année 2016.

Le Belize et Singapour touchés à leur tour

Le Belize, petit pays d’Amérique Centrale, a recensé son premier cas de transmission de Zika, a annoncé le ministère. Immédiatement des mesures ont été prises pour limiter la propagation du virus.

De l’autre côté du globe, Singapour confirme son premier cas importé. Il s’agit d’un homme de 48 ans, résident à Singapour, testé positif après un voyage à Sao Paulo du 27 mars au 7 mai.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité