Publicité

QUESTION D'ACTU

Non commercialisée aux Etats-Unis

Glaucome : une lentille intelligente pour prédire son évolution

Pour mieux surveiller le glaucome, une lentille est capable de détecter la progression de la maladie. Un dispositif agréé en Europe dont sont toujours privés des millions d'Américains.

Glaucome : une lentille intelligente pour prédire son évolution NUKARI/LEHTIKUVA OY/SIPA

  • Publié 09.02.2016 à 16h16
  • |
  • |
  • |
  • |


Une lentille de contact « intelligente », équipée d'un capteur intégré, a une nouvelle fois montré qu'elle était capable de déterminer si un patient atteint de glaucome a un risque élevé de progression de la maladie, rapporte Top Santé. L'étude récente publiée dans la revue Ophtalmology part du postulat suivant : l'un des principaux indicateurs d'un glaucome est une hypertension de l'œil. Habituellement, les ophtalmologues la surveillent à l'aide d'un tonomètre. Seul bémol, ces tests sont effectués la journée alors qu'on sait aujourd'hui que c'est la nuit que la pression de l'œil augmente le plus fortement.

Le glaucome, désigne plusieurs maladies graves de l’œil qui, sans traitement approprié, ont pour conséquence une perte irrémédiable de la vision (cécité). Le plus souvent, ces maladies s’accompagnent d’une augmentation anormale de la pression des liquides à l’intérieur de l’œil qui détruit progressivement le nerf optique. En France, on estime que le glaucome touche plus d'un million de Français, dont la moitié l'ignore. Alors pour éviter cette maladie irréversible, le dépistage précoce est indispensable, ont rappelé récemment les ophtalmologues lors de la Journée mondiale de la vue. Suivre mieux l'évolution de la pathologie est aussi essentiel. Et dans ce domaine, cette lentille intelligente pourrait bien révolutionner la prise en charge des malades.

 

L'analyse des résultats par clé USB

Plus exactement, les chercheurs de l'Université de Columbia (Etats-Unis), emmenés par le Pr Carlos Gustavo De Moraes, ont testé la lentille intelligente appelée "Sensimed Triggerfish®". Portée pendant 24 heures, elle permet de capter et d'analyser les changements de courbure de l'œil, la courbe étant sensible à la pression oculaire. Ces scientifiques ont suivi 40 patients âgé de 40 à 89 ans qui suivaient un traitement pour glaucome à angle ouvert. C'est la forme la plus courante de la maladie (90 % de cas).
Et les résultats qu'ils ont récolté sont sans appel. « Ces mesures nous ont indiqué quels patients atteints de glaucome vont voir la maladie empirer et ceux qui sont relativement stables, ce qui ne peut être fait avec une mesure unique de la pression oculaire en une seule fois », se réjouit le Pr Gustavo De Moraes

S'agissant du dispositif, la lentille est qualifiée de « sûre, pratique et non-invasive » par son fabriquant Sensimed. La pose et le retrait de l’appareil doit cependant être exécuté par le professionnel de santé, précise-t-il.
Un outil très "high tech" car les données récoltées sont transférées par un câble fin et souple de l’antenne à un enregistreur portable. L’enregistreur, porté par le patient, recueille toutes les données durant la session de monitorage. A la fin de la période d’enregistrement, les données sont ensuite téléchargées par Bluetooth de l’enregistreur à l’ordinateur du praticien. Grosso modo, après 24 heures d'enregistrement de la pression intraoculaire (PIO), l'ophtalmologue n'a plus qu'à brancher sa clé USB dans ce petit boîtier et à analyser les résultats sur son ordinateur.

Source : SENSIMED

Un appel du pied aux autorités américaines

Cette nouvelle publication sonne comme un appel du pied aux autorités américaines puisque le dispositif en silicone a usage unique n'a pas encore reçu l'approbation de la Food and Drug Administration (FDA) pour être commercialisé outre-Atlantique. Il est pourtant déjà approuvé en Europe (marquage CE). Ces résultats semblent donc valider une prise en charge dont sont toujours privés plus de 3 millions d'Américains atteints par cette maladie. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité