Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne de l’UNADEV

Semaine mondiale du glaucome : dans les yeux d’un malade

Pour cette Semaine mondiale du glaucome, l’Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels propose de se glisser dans la peau d’un malade avec un spot de 30 secondes et une paire de lunettes.

Semaine mondiale du glaucome : dans les yeux d’un malade Les lunettes de Bono ne sont pas un effet de mode, mais liées à son glaucome (A2955/_Wolfgang Kumm/AP/SIPA)

  • Publié 09.03.2015 à 16h42
  • |
  • |
  • |
  • |


Une paire de lunettes en plastique opaque bleu, avec deux petites tâches transparentes qui permettent de voir. C’est l’accessoire proposé aux Français à l’occasion de la Semaine mondiale du glaucome, du 8 au 14 mars. Le dispositif permet de se glisser dans la peau d’un patient glaucomateux de stade avancé. L’objectif de l’UNADEV (Union Nationale des Aveugles et Déficients Visuels), à l’origine de cette action : sensibiliser la population au dépistage de cette maladie de l’œil.

 

Le bus du Glaucome

Un million de personnes seraient atteintes de glaucome en France, selon l’Inserm (Institut national de la santé et de la recherche médicale). Mais 40 % ignoreraient leur maladie. C’est pourtant la première cause de cécité totale dans le pays. Si des célébrités telles que Whoopi Goldberg, Bono (chanteur de U2) ou encore Françoise Hardy évoquent beaucoup les troubles liés à la maladie, le dépistage précoce reste peu abordé.

 

Pour lutter contre cette épidémie silencieuse, l’UNADEV diversifie ses modes d’action. Cette année encore, le « traditionnel » Bus du Glaucome circule dans toute la France, avec le soutien de la Société Française du Glaucome (SFG) et de la Société Française d’Ophtalmologie (SFO). Les ophtalmologistes et orthoptiste y proposent une consultation orientée autour du glaucome. Ils pratiquent notamment une mesure de la tension intraoculaire et de l’épaisseur de la cornée, deux facteurs de risque de glaucome. Si nécessaire, un champ visuel peut être réalisé.

Les Parisiens trouveront le Bus du Glaucome Place de la République tout au long de cette semaine. Il se déplacera ensuite dans toute la France.

 

 

En dehors de ces manifestations, un rendez-vous régulier chez l’ophtalmologiste est recommandé tous les trois ans, dès 45 ans. En effet, les premiers signes peuvent apparaître dès 40 ans.

 

Quelles sont les personnes à risque de glaucome ?

Le glaucome touche majoritairement les personnes de plus de 60 ans. La fréquence de la maladie est de 2 % chez les personnes de 40 ans et double après 80 ans. Mais ce ne sont pas les seules personnes à risque. Certains troubles oculaires, comme une myopie prononcée ou une hypermétropie augmentent la probabilité d’avoir un glaucome, tout comme une pression intra-oculaire élevée (supérieure à 21 mmHg).

Les personnes dont un membre familial a été atteint de glaucome sont exposées à un risque accru d’être elles-mêmes touchées. Leur risque est jusqu’à 10 fois plus élevé que la population générale. Le fait d’avoir une peau de couleur foncée est également associé à une élévation du risque.

Enfin, l’état de santé peut influencer la probabilité d’avoir un glaucome. Un diabète, une hypotension ou une hypertension artérielle exposent à un risque de glaucome chronique.

 

Source : Les facteurs de risque du glaucome primitif à angle ouvert, Journal Français d’Ophtalmologie

 

Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue

Pour la semaine 2015, l’UNADEV fournit également 600 000 paires de lunettes mimant la vision déformée des malades. Elles seront distribuées dans 41 cinémas français, pour accompagner un spot réalisé pour l’occasion. 

Dernier axe de communication, sur Internet cette fois. L’UNADEV a tourné un spot autour du thème de la semaine : « Ne laissez pas le glaucome vous voler la vue. » Là encore, le téléspectateur est glissé dans la peau d’un patient glaucomateux et perd progressivement la vision.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité