Publicité

QUESTION D'ACTU

Sécurité

Porter un casque à vélo réduit de 58 % les risques de traumatisme crânien

Le casque de vélo est loin d'être utilisé par tous les cyclistes. Pourtant, son utilisation diminue considérablement les risques de traumatismes crâniens. 

Porter un casque à vélo réduit de 58 % les risques de traumatisme crânien

  • Publié 12.10.2015 à 19h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour ceux qui doutent encore, le port du casque protège les amoureux du vélo. En effet, les cyclistes portant un casque ont 58 % de risque en moins d’être victime d’un traumatisme crânien grave comparé à ceux n’en portant pas, selon une étude présentée ce jeudi au Congrès annuel de l’association américaine de chirurgie.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont analysé les dossiers médicaux de plus de 6 200 patients admis à l’hôpital pour un traumatisme crânien après un accident de vélo. Parmi eux, seulement un quart portait un casque.

Le casque est utile

Les scientifiques ont alors cherché à savoir si porter un casque protégeait vraiment les amateurs de la pédale. Et il s’avère que oui. Les porteurs de casque ont 58 % de risque en moins d’être gravement blessé à la tête et autant (59 %) de mourir d’un accident de vélo par rapport aux cyclistes sans casque. En outre, les premiers ont 26 % moins de risque de se fracturer le nez ou d’autres os du crâne et de la face, en particulier le haut du visage.

« Si vous êtes sévèrement blessé mais que vous portiez un casque lors de l’accident alors vous allez mieux vous en tirer, commente le Dr Bellal Joseph, auteur principal de l’étude.

Les enfants sont moins protégés

Par ailleurs, les chercheurs se sont intéressés à l’impact de l’âge et du genre des cyclistes victimes d’accidents où une blessure à la tête est survenue. « Le plus faible taux d’utilisation du casque a été observée chez les 10-20 ans. En revanche, le port du casque augmente avec l’âge tous les 10 ans », indique Ansab Haider, l’une des auteurs de l’étude.

Ils ont également noté que les septuagénaires sont les cyclistes utilisant le plus un casque de vélo, avant que son usage diminue. Les auteurs ont également trouvé que les femmes sont plus enclines à se protéger la tête que les hommes.

Pour les auteurs, la prochaine étape est de mener des programmes de prévention pour favoriser le port de casque, mais également d’en produire des plus costauds pour mieux protéger les amoureux des cycles.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité