Publicité

QUESTION D'ACTU

Effet placebo

Cancer du sein : l'acupuncture réduit les bouffées de chaleur

Chez les femmes souffrant d'un cancer du sein, l'acupuncture s'avère efficace pour réduire les bouffées de chaleur. Un effet placebo plus efficace que les médicaments.

Cancer du sein : l'acupuncture réduit les bouffées de chaleur M. Spencer Green/AP/SIPA

  • Publié 04.09.2015 à 13h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Les femmes traitées par tamoxifène ou anastrozole après un cancer du sein ne les connaissent que trop bien… Les bouffées de chaleur touchent plus de 9 femmes sur 10 traitées par hormonothérapie adjudante (1). Un inconvénient tel que certaines femmes délaissent ces traitements au risque de voir leur cancer récidiver.

Pour soulager les femmes de cette sensation inconfortable, l’acupuncture s’avère efficace, selon une étude parue dans le Journal of Clinical Oncology. Une alternative d’autant plus intéressante qu’il est contre-indiqué de prendre un traitement hormonal substitutif si une hormonothérapie adjudante est prescrite.

Acupuncture contre traitement

Les chercheurs de l’université de Pennsylvanie ont recruté 120 femmes ayant survécu un cancer du sein et sujettes plusieurs fois par jour à des bouffées de chaleur. Elles ont été divisées aléatoirement en 4 groupes afin d’évaluer l’efficacité de l’électro-acupuncture (technique dans laquelle un courant électrique est délivré par les aiguilles) ou d'un antiépileptique (gabapentine) connu pour réduire les bouffées de chaleur.

Durant 8 semaines, les participantes ont reçu le traitement contre l’épilepsie tous les jours, un placebo, une séance d’électro-acupuncture ou une séance fictive d’acupuncture sans aiguille et courant électrique.

Au terme de l’expérience, les patientes ayant été traitées par acupuncture ont présenté les plus grandes améliorations. La fréquence et l’intensité de leurs bouffées de chaleur ont diminué de manière plus importante que dans les autres groupes. De façon surprenante, le groupe contrôle n’ayant reçu ni traitement ni piqûres rapporte une amélioration plus importante que les participantes sous traitement.

Un effet placebo à exploiter

Par ailleurs, ces bienfaits sont observés sur le long terme pour ces deux groupes. Six semaines après les séances, les volontaires déclaraient une diminution des symptômes.

« L’acupuncture est une médecine alternative qui demande une participation active aux patients et qui induit une meilleure interaction avec le soignant comparativement à la prise d’un comprimé, explique Jun Mao, professeur de médecine familiale et santé communautaire, et responsable de ces travaux. Mais surtout, ces résultats montrent que les séances fictives d’acupuncture sont plus efficaces que les traitements. L’effet placebo est souvent rejeté, mais ici, nous montrons qu’il peut être exploité. »

 

(1) Etude britannique présentée au Congrès annuel de l'Institut national de recherche sur le cancer du Royaume-Uni.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité