Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 22 000 personnes

Le tabagisme passif augmente le risque d’AVC de 30 %

Être exposé à la cigarette sans fumer soi-même augmente de 30 % le risque de faire un accident vasculaire cérébral. Ce danger est indépendant des autres facteurs de risque.

Le tabagisme passif augmente le risque d’AVC  de 30 % DAVID CHESKIN/AP/SIPA

  • Publié 10.07.2015 à 11h28
  • |
  • |
  • |
  • |


Vivre avec un fumeur n’est décidément pas bon pour la santé. Plusieurs études ont démontré l’impact néfaste du tabagisme passif sur les poumons et le système cardiovasculaire. Une étude parue dans l’American Journal of Preventive Medicine enfonce le clou : être exposé à la fumée de cigarette augmente de manière non négligeable le risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC).

22 000 personnes âgées de plus de 45 ans ont pris part à cette étude prospective. Un quart d’entre elles avaient été exposées au tabagisme passif l’année précédente. Au cours du suivi, mené entre 2003 et 2012, 428 AVC ont été répertoriés.

Afin de calculer le risque causé par l’exposition passive à la cigarette, les chercheurs ont tenu compte des autres facteurs de risque. Côtoyer un fumeur régulièrement augmente de 30 % la probabilité de faire un AVC. Les accidents ischémiques sont les plus fréquents, d’après les résultats. Ils sont causés par un manque d’apport d’oxygène dans une partie du cerveau – soit à cause d’une occlusion (thrombose) de la carotide interne, soit à cause d’une embolie cérébrale (migration d’un caillot ou d’un dépôt graisseux).

Un risque variable

« Nos résultats suggèrent que des événements comme l’AVC sont possibles parmi les non-fumeurs exposés au tabagisme passif, et s’ajoutent au corps de preuves en faveur d’une régulation plus stricte du tabac, conclut Angela Malek, principal auteur. D’autres recherches devront étudier le rôle des facteurs de risques cardiovasculaires dans l’association, et étudier l’exposition potentielle à d’autres variables environnementales comme les polluants aériens et leur lien avec l’AVC. »

Le lien causal entre exposition au tabagisme passif et AVC est mis en évidence depuis longtemps. Mais le rôle de la cigarette dans l’apparition de ces événements est difficile à évaluer. Une étude parue dans la même revue en 2008 a conclu que vivre avec un fumeur augmentait de 42 % le risque d’accident chez les non-fumeurs. Mais d’après l’Institut national de prévention et d’éducation à la santé (Inpes), le risque d’AVC est doublé. Une seule certitude donc : la fumée de cigarette est bien un facteur de risque en soi.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité